Recherche

Greenpeace demande l'intensification de la lutte contre la pêche illégale des juvéniles



Dakar, 30 mai (APS) - L’ONG Greenpeace a réaffirmé, jeudi dans un communiqué reçu à l'APS, son soutien aux services des pêches ‘’dans leurs actions visant à mettre fin à l’exploitation illégale des juvéniles'' et les invite à ''intensifier ces actions face à ce fléau’’.

L’ONG rappelle que cette semaine, la Direction de la protection et de la surveillance des pêches (DPSP), a procédé à l’incinération, de 100 tonnes de juvéniles pêchées illégalement dans la Zone économique exclusive (ZEE) et destinées aux marchés de la sous-région.

"Bien qu’interdite par le code de la pêche, l’exploitation de poissons juvéniles est devenue aujourd’hui une pratique courante le long des côtes sénégalaises. Pour satisfaire une demande en poisson de plus en plus accrue dans la sous-région, certains pêcheurs n’hésitent plus à enfreindre la loi, au vu et au su de tous", a souligné, dans le communiqué, Ahmed Diamé, chargé de campagne océans à Greenpeace Afrique.

Selon l'ONG, ‘’la pêche aux juvéniles est une des multiples facettes de la surpêche qui gangrène nos océans. En plus de compromettre la reconstitution des stocks de poissons, elle met en danger les moyens de subsistance des petits pêcheurs et des femmes vendeuses et transformatrices qui tirent déjà le diable par la queue pour nourrir leurs familles’’.

Pour le chargé de campagne océans à Greenpeace Afrique, ‘’même si l’on ne peut que regretter que l’on doive en venir à de telles mesures +coup de poing+, c’est un signal fort contre cette pêche inadmissible. Cela étant, les mesures de prévention sont plus que nécessaires et doivent être intensifiées’’.

‘’Cela passe par l’adoption et l’application d’un code de la pêche contraignant, la conscientisation et la mobilisation des acteurs de la pêche contre ces pratiques ainsi qu’un contrôle permanent des activités de pêche’’, a-t-il encore dit.

Dans son communiqué, Greenpeace invite l’Etat du Sénégal à ‘’se doter de moyens pour une meilleure surveillance de ses eaux afin de prévenir ces actes extrêmes qui sapent les efforts de conservation mis en œuvre pour préserver les ressources halieutiques déjà fortement surexploitées’’.


OID/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 121 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance