Recherche

Green Peace dénonce ’’la surpêche’’ pratiquée par des étrangers



Dakar, 16 fév (APS) - L’ONG internationale de défense de l’environnement Green Peace dénonce la surexploitation exercée sur les eaux ouest africaines, particulièrement celles du Sénégal, par des bateaux de pêche venant des pays européens et asiatiques.

‘’Depuis des décennies, les eaux ouest-africaines y compris celles du Sénégal font l’objet d’une surpêche dont les effets se font sentir sur les communautés locales’’, dénonce Green Peace, dans un communiqué transmis jeudi à l’APS.

‘’Après avoir surexploité les stocks de poissons dans leurs eaux territoriales, certaines flottes étrangères, en particulier celles russes, asiatiques et européennes quittent leurs propres zones de pêche et pénètrent dans les eaux territoriales des pays comme le Sénégal’’, souligne le même texte.

‘’Ces flottes, selon la même source, pillent nos mers et compromettent ainsi la sécurité alimentaire ainsi que les moyens de subsistance des communautés côtières qui depuis des siècles dépendent de la pêche pour vivre. Le poisson est capturé, transformé et congelé à bord, ce qui ne profite génère que peu d’avantages sinon aucun pour les marchés locaux’’

Raoul Monsembula, chargé de Campagne Océans à Green Peace Afrique, cité par le communiqué, souligne que les ‘’ ressources sont déjà surexploitées et la situation s’empire aggravée par les grands chalutiers industriels étrangers qui vident littéralement les eaux du Sénégal ‘’.

“Green Peace mène une campagne en compagnie des pêcheurs locaux sénégalais qui assistent impuissants à la baisse drastique de leurs captures en raison de la concurrence qu’exercent sur eux ces gros chalutiers étrangers”, affirme M. Monsembula.

Green Peace fait campagne pour ‘’la mise en place d’une politique durable des pêches qui prend en compte les besoins et les intérêts des pêcheurs artisans et des communautés locales qui dépendent de la bonne sante des océans’’, mentionne le document.

Un bateau de Green Peace dénommé Arctic Sunrise, a accosté jeudi port de Dakar et dans les semaines à venir. Il va sillonner les eaux sénégalaises pour ‘’documenter et mettre à nue la surexploitation des ressources marines par les flottes étrangères‘’ et aussi ‘’attirer l’attention du monde sur le sort des pêcheurs sénégalais dont les ressources sont pillées’’.

FAC/AD



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 684 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance