Recherche

GOUVERNANCE DE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Un livre pour camper les enjeux



L’Institut africain de la gouvernance (Iag) a tenu hier, jeudi 23 septembre, à son siège sis à Sotrac Mermoz Sipres, une session de travail autour de l’ouvrage : « Afrique : réaffirmation de notre engagement », publié sous la direction des professeurs Adebayo Olukoshi, Jean Bernard Ouédraogo, et Ebrima Sall. Cette session entre dans le cadre des activités de dialogue, de plaidoyer politique et de réflexion opérationnelle pour la mise en œuvre des principes de la gouvernance de développement.

Dans le cadre de ses activités de dialogue, de plaidoyer politique et de réflexion opérationnelle pour la mise en œuvre des principes de la gouvernance de développement, l’Institut africain de la gouvernance (Iag) a tenu hier, jeudi 23 septembre, à son siège, sis à Sotrac Mermoz Sipres, une session du programme des « vendredis de l’Iag » autour de l’ouvrage « Afrique : réaffirmation de notre engagement ».

En effet, cet ouvrage, publié sous la direction professeurs Adebayo Olukoshi, directeur de l’Iag, Jean Bernard Ouédraogo, et Ebrima Sall, membre du conseil d’administration de l’Iag, développe, entre autres thèmes, la « réinvention d’une Afrique citoyenne », introduite par Ali El Kenz du département de Sociologie à l’Université de Nantes en France, « mettre la gouvernance au service de tous les africains ». Aminata Diaw de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a introduit le sous-thème : « De la responsabilité des élites ». Aussi, développe-t-on également dans l’ouvrage le thème « Garantir notre avenir dans la communauté mondiale » avec deux sous-thèmes « Philosopher pour une Afrique nouvelle, pour une éducation à la société ouverte en Afrique » et « philosophie de l’ajustement structurel, la part de l’idéologie », qui sont respectivement introduits par Souleymane Bachir Diagne, professeur au département de philosophie de l’Université de Colombie aux Etats unis, et Nkolo Foé, professeur à l’Ecole normale supérieur de l’Université de Yaoundé.

La Série de dialogue politique sur tous ces thèmes, initiée par le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria), a été conçue dans le but de créer un consensus autour d’une approche à adopter pour confronter les défis majeurs du continent Africain.

L’ouvrage « Afrique : réaffirmation de notre engagement » examine les fondations économiques de nos Etats et la question de la dignité des Africains en tant qu’êtres humains. L’objectif de ce livre, selon ses auteurs, « n’est pas de se lamenter ou de montrer du doigt ceux qui sont à la base des maux de l’Afrique, mais plutôt de réfléchir sur les moyens et de proposer des stratégies qui ont pour but de nous libérer de la pauvreté et de l’oppression et encore plus important, d’identifier les moyens d’accélérer le développement de l’Afrique ». Pour eux, « cette édition propose les voies et moyens qui permettront à nos gouvernants d’être réellement au service des africains. Elle suggère les voies qui mènent vers l’établissement de société pacifiques, harmonieuses, justes et équitables dans une Afrique où les citoyennetés locale et panafricaine seront une réalité. Elle fait aussi la plaidoirie des identités collectives et les sociétés inclusives sur la base d’une vision redéfinie de notre future à travers une nouvelle éducation et un mode de socialisation dans les écoles et autres institutions nationales ».

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1728 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance