Recherche

GOUDIRY – DEVELOPPEMENT LOCAL La nouvelle commune de kothiary cherche sa voie.

A la faveur du dernier découpage administratif, Kothiary, jadis chef-lieu de la communauté rurale du même nom est érigé en commune. L’édile de la ville et son équipe cherchent à se frayer un passage, mais la tâche semble ardue, compte tenu des maigres ressources de la commune et du manque d’infrastructures de base.



Dans la nouvelle commune de Kothiary, à quelques 26 km de Tambacounda dans le département de Goudiry, il y a plus qu’une urgence signalée. Si l’on en croit le maire libéral Abdoulaye Kanté, la première difficulté relèverait du fait que le budget avec lequel fonctionne la collectivité est calqué sur celui de l’ancienne communauté rurale, mieux jusqu’ici les fonds de dotation et les fonds de concours tardent à tomber dans les comptes.

La situation est d’autant plus intenable que les recettes essentiellement faites de taxes prélevées sur les étales le jour du marché hebdomadaire, les gargotes et les patentes sur les boutiques, ne suivent pas . Le maire dira changer de fusil d’épaule en délocalisant le marché hebdomadaire et en créant de nouvelles taxes comme la Taxe sur les Ordures Ménagères (Tom), pour aussi tenter de trouver une solution à l’épineuse problématique de l’insalubrité de la nouvelle commune.

Dans cette cité où vivent entre 5000 et 6000 âmes, l’eau ne coulerait pas pour tous, le seul forage ne parvient pas à satisfaire la demande devenue très forte. Pour le maire, récemment choisi pas ses pairs de la région pour être « leur bouche et leur trompette » au conseil économique et social, il va falloir que les pouvoirs publics centraux les aide à transcender le problème de la voirie et de l’assainissement, auxquels s’ajouteront les lotissements et l’éclairage public.

Le premier magistrat de Kothiary dira faire de la formation des jeunes, à travers la construction et l’équipement d’un centre polyvalent, une de ses priorités.« Nous sommes en train d’examiner d’autres ordres de recettes avec des sociétés concessionnaires et, comptons revisiter la coopération avec Montrovel en France où d’ailleurs nous allons célébrer le 6 mars prochain les 20 années de coopération.

De ce côté aussi, tout comme du côté du Pndl avec les plans de passation de marché déjà établis, nous avons bon espoir que des ressources additionnelles nous permettrons de réaliser notre plan d’investissement communal », expliquera Mr Kanté qui se félicitera de l’arrivée des mobiliers de bureau. « Les ordinateurs le seront sous peu », lancera-t-il avec un grand sourire.

Boubacar TAMBA
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2149 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance