Recherche

GOSSAS : Elus locaux et chefs de village à l’école de la bonne gouvernance



L’Ong Association femme-enfant-environnement (Afee) a présenté son programme de renforcement des capacités techniques et organisationnelles des élus locaux, des leaders et de ses relais sur le terrain. Le programme a été validé par les membres du Cdd, convoqués par le préfet de Gossas, Ndiaga Fall.C’est Patar Lia, chef-lieu de communauté rurale dans l’arrondissement de Ouadiour qui est la première collectivité à avoir bénéficié des activités du programme de l’Association femme-enfant-environnement. Au total, 130 personnes issues de 20 villages de la communauté rurale de Patar Lia ont été financées et encadrées dans plusieurs axes de développement.

Depuis 1995, l’Association femme-enfant-environnement (Afee) a démarré ses activités génératrices de revenus, de collecte de l’épargne et d’octroi de crédit. L’Ong a aussi assuré le renforcement des capacités des groupements de femmes, la recherche de fonds, la préservation de leur environnement, la survie de l’enfant et l’amélioration de la santé maternelle. Ainsi, outre les boutiques villageoises, les banques céréalières, les moulins à mil, l’Afee à réalisé une unité de transformation de céréales locales au profit du réseau « Mbokator ndef doole » (l’Union fait la force) qui est une association formée par les six premiers villages encadrés par l’Afee dans la communauté rurale de Patar Lia. Le but de l’association est d’arriver à la prise en charge des problèmes de sa communauté. Elle a son siège dans le village de Londior. A noter que la formation demeure la plus importante activité du programme de l’Afee. Car, selon Madame Wade Ndèye Seynabou Tall, présidente de l’Afee, la formation permet de renforcer les capacités de 200 femmes avec l’appui des Pamecas et des mécènes. Des sessions de formation ont été organisées aux bénéfices des relais pour la sensibilisation sur la santé, l’hygiène et l’environnement.

Aussi, un programme de sensibilisation sur l’état civil pour les enfants a été initié dans les localités d’intervention. Sur le plan éducatif, huit écoles de la communauté rurale de Patar Lia ont été fait l’objet de signature d’un acte de partenariat avec l’Ong Afee qui les appuie en fournitures scolaires. D’ailleurs, l’espace des tout-petits construit à Somb, financé par les Espagnols, sera inauguré en mars prochain. Après dix (10) ans de présence dans la communauté rurale de Patar Lia, dans le Gossas, l’Afee s’est fixé pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la femme, de l’enfant, mais surtout d’œuvrer pour le changement de comportement pour une bonne gouvernance durable.

Pour atteindre les objectifs du programme et assurer sa pérennisation, Madame la Présidente de Afee a sollicité l’implication des autorités, des relais et des leaders. Financé par l’Union européenne, le projet de renforcement de capacité des autorités locales leur permettra de mieux assurer leurs rôles et leurs responsabilités. C’est un programme venu en son heure, selon le préfet Ndiaga Fall qui présidait le Cdd, car, dit-il, « le projet intègre et renforce la politique de décentralisation initiée par le gouvernement ». Avant d’ajouter « qu’avec Afee, le transfert des compétences deviendra plus réel ».

Après avoir validé le programme, les membres du Cdd ont émis le souhait que les activités du programme intègrent toutes les 12 collectivités locales du département de Gossas.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1547 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance