Recherche

« Fonds Social de Développement de la Casamance » : Lancement du programme



Le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Abdoulaye BALDE, et l’ambassadeur de France au Sénégal, Jean-Christophe RUFIN, procéderont au lancement officiel du programme de la Coopération française « Fonds Social de Développement de la Casamance » mardi à l’Hôtel Sokhamon.

Cette réunion, le premier du comité de pilotage, regroupera des représentants du gouvernement, des institutions de la région de Ziguinchor, de la société civile et des principaux bailleurs de fonds intervenant en Casamance. Un communiqué du service de presse de l’ambassade de France à Dakar rappelle qu’un protocole d’accord entre la le Sénégal et la France pour la création d’un Fonds Social de Développement (FSD) en Casamance a été signé le 13 décembre 2007 et qu’il traduit toute l’importance que la France accorde à l’établissement d’une paix durable dans la région sud. Ce projet, d’un montant de 650 millions de FCFA sera mis en œuvre sur la période 2008-2011, avec le concours d’un expert français et d’une volontaire du progrès.

Axé sur le développement économique local, le fonds contribue précise le communiqué à la restauration de perspectives plus favorables pour l’emploi des jeunes et à l’intégration socio-économique des personnes affectées par le conflit. Par ailleurs, il apporte un soutien aux initiatives de la société civile et des collectivités locales dans le processus de reconstruction et de désenclavement de cette région.

Le Fonds social de développement soutiendra des filières porteuses pour le développement notamment le tourisme solidaire, la valorisation des ressources naturelles et la promotion du commerce équitable, dans une perspective de développement durable et dans une logique de développement des territoires et de protection des patrimoines locaux.

Selon le communiqué il vient compléter les interventions de la Coopération française engagées depuis plusieurs années dans cette région et renforce le dispositif d’appui à la coopération non gouvernementale franco-sénégalaise (Appuis aux ONG, coopération décentralisée, co-développement). Par ailleurs poursuit-il, la mise en place de partenariats avec les autres bailleurs de fonds est encouragée, en particulier avec la Coopération allemande (GTZ) avec laquelle un protocole d’accord a été signé en juillet 2006.

La France s’est fortement engagée en faveur du développement économique et social en Casamance au cours de ces dernières années. Au travers des programmes mis en œuvre par l’Ambassade de France et l’Agence Française de Développement, le service de presse de l’ambassade rappelle que la France a investi plus de 13 milliards de FCFA en Casamance ces cinq dernières années, ce qui la place parmi les principaux bailleurs de fonds.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2655 fois
Territoires et Développement local


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance