Recherche

FORMATION EN PROJETS DE STABULATION : Un fonds de 1 milliard 200 millions FCFA



Faire passer les acteurs du sous-secteur de l’élevage de l’étape des besoins exprimés à celle de projets bien ficelés ayant toutes les chances d’être financés par le Fonds d"appui à la stabulation (Fonstab), voilà toute la problématique que Dr Ousmane Ndiaye, Administrateur du fonds, et ses principaux collaborateurs entendent régler. Pour y arriver, la dimension technique est d’une importance capitale. Elle est portée par les inspections régionales des services vétérinaires, les inspections départementales et les Centres d’impulsion pour la modernisation de l’élevage (Cimel), bras technique naturel du Fonstab. C’est pourquoi, une série de formation des inspecteurs régionaux, départementaux et des responsables de Cimel ont pu, durant quelques jours à l’Ensa de Thiès, se familiariser avec les outils de confection de projets solides et bancables au Fonstab. Un atelier où les régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Kaolack, Fatick et Kaffrine constituant la zone centre, y ont participé. Revenant sur les conditions à remplir pour bénéficier des crédits du Fonstab, Dr Ousmane Ndiaye précise que tout acteur porteur de projet dans le secteur de l’élevage ou qui envisage d’y intervenir, est concerné. Il suffit d’avoir un projet retenu par le fonds, de déposer 10% du coût du projet, d’accepter de participer au fonds de garantie à hauteur de 1% du montant global sollicité, entre autres. Selon lui, l’ordre est aujourd’hui effectif de décaisser 1 milliard 200 millions de nos francs au profit de projets déjà retenus ; il ne reste qu’aux bénéficiaires de remplir un certain nombre de formalités assez simples pour démarrer leurs activités. " Dans les mécanismes du Fonstab, la mise en place du fonds de bonification par l’Etat du Sénégal, qui permet de faire fléchir les taux d’intérêts jusqu’à 5,5% du fonds de roulement et à 3% pour l’équipement et les infrastructures, est une première au Sénégal" relève-t-il. Car, au niveau de la Caisse nationale de crédit agricole, la banque qui accompagne le Fonstab, le taux d’intérêt est encore à deux chiffres.

Mbaye Ba
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1858 fois
Elevage


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance