Recherche

FORMATION EN AFRIQUE : Le leadership féminin facteur de développement organisationnel



L’Ong Femmes Africa solidarité (Fas) a plaidé pour la création d’un environnement propice aux affaires en Afrique pour asseoir un leadership féminin fort. C’était au cours de l’ouverture d’un atelier de formation de 26 femmes chefs d’entreprises venus de cinq pays africains.

Pour accroître un leadership féminin fort, il faut un environnement propice aux affaires pour les femmes en Afrique. C’est ce qu’a souligné, hier, la Directrice exécutive de l’Ong Femmes Africa solidarité (Fas). Mme Bineta Diop s’exprimait lors de l’ouverture d’un atelier de formation pour 26 femmes chefs d’entreprise de cinq pays africains : Afrique du Sud, Rdc, Libéria, Sénégal et Mozambique, organisé par le Centre panafricain pour le genre, la paix et le développement de l’Ong Femmes Africa solidarité (Fas) et l’Institut de Empressa de Madrid, en collaboration avec le ministère de la Famille, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance.

Selon la directrice du Fas, plusieurs études ont été faites sur le terrain et elles démontrent la nécessité de renforcer les capacités des femmes chefs d’entreprise pour aboutir la création de Petites et moyennes entreprises (Pme). L’atelier a pour objectifs de former les femmes entrepreneurs en développement organisationnel, en renforcement de capacités en management des entreprises, et en compétitivité des entreprises. Les sessions de formation sont axées sur les procédures de création d’entreprises, la mise en place de business plan et la croissance des entreprises.

Les participantes ont été choisies à l’issue d’une étude menée par des consultantes dépêchées sur le terrain. Elles interviennent dans la transformation des produits locaux, l’élevage et les services. Selon Mme Bineta Diop, ces femmes vont également bénéficier d’une autre formation à Madrid. Le cycle sera complété par une formation à distance.

Les travaux ont été ouverts par le Directeur de Cabinet du ministre de la Famille, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance. Se félicitant de la formation, M. Traoré a déclaré qu’elle va permettre aux femmes d’Afrique de bien s’insérer dans la marche d’un monde globalisé où la dynamique des affaires et la compétitivité des entreprises sont largement tributaires de la qualité des ressources humaines et notamment de la maîtrise des techniques managériales.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2536 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance