Recherche

FONDS NATIONAL DE PROMOTION DE L'ENTREPRENARIAT FEMININ ( FNPEF)



FONDS NATIONAL DE PROMOTION DE L'ENTREPRENARIAT FEMININ ( FNPEF)
Le FNPEF est un programme destiné à encourager et à promouvoir l’entreprenariat féminin. Il s’agit d’amener les femmes à se lancer dans la création d’entreprises et à consolider les entreprises de femmes déjà existantes. Le FNPEF a démarré ses activités depuis décembre 2004.

Mis en place par le Président de la République, son Excellence Me Abdoulaye Wade, le Fonds national pour la promotion de l’Entreprenariat féminin est désormais une réalité. Avec un budget d’un milliard de francs CFA pour démarrer, le Fonds national de l’Entreprenariat féminin ambitionne de créer, de dévelop-per et de pérenniser des entreprises de femmes.


Entre autres objectifs, il doit contribuer au renforcement des capacités managériales et gestionnaires des femmes entrepreneurs, potentielles ou réelles ; ainsi qu’à l’appui technique et logistique aux entreprises de femmes et au finance-ment de création d’entreprise.

Le Fonds de l’Entreprenariat féminin, accorde des prêts à des taux al-lant de 5 à 7% aux femmes urbaines et rurales des onze régions du Sénégal, avec une discrimination positive en faveur des régions de Kolda et de Ziguin-chor.

A terme si chaque femme bénéficiaire rembourse l’argent emprunté, le Fonds pourra répondre aux besoins potentiels ou réels en matière de crédits de la plupart des femmes sénégalaises.

La finalité est: faire des femmes, qui représentent 52% de la population nationale, les fers de lance du développement national

Source:http://www.pme.gouv.sn/fnpef.htm

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 6693 fois
Le Fonds de l’Entreprenariat féminin


Commentaires articles

1.Posté par emmanuelle franquet le 29/05/2008 14:02
Ce vous faite pour le sénégal est trés bien . Votre pays trés acceuillent et trés coloré vous m'avait apris beaucoup de chose et je vous en remercie et je remercie aussi tous le village de Tialéne .

2.Posté par soukeyna le 06/06/2008 20:32
Plus de moyen devrait être accorder aux femmes qui se battent toute la journée pour nourrir leur famille. L'Etat doit renforcer les moyens et lui un peu plus d'autonomie afin de faire connaitre au grand public les modalites de financement par une bonne communication.
Ici a Dagana, on en a besoin

3.Posté par colle le 29/06/2009 14:17
Ne financer par uniquement les politiciennes les femmes qui sont bien là avec leurs groupements et leurs cartes d'électeurs qui sont des citoyennes qui ont votées. Je n'ai pas dit que vous n'aviez rien fait pour les femmes mais njakhadiarignou n'a bénéficie pas

4.Posté par Huguette le 07/07/2009 21:16
bravo mais assurer le suivi que les bénéficiaires payent car 5% de taux d'intérêt par an c'est formidable.
Est ce qu'il est possible à une union de bénéficier d'un fonds et de faire à l'interne le crédit a ses membres.
Merci

5.Posté par Ibrahima le 29/03/2011 15:50
Je crois les responsables doivent se déplacer vers les lieux d'activité. le sénégal du sud est trés touché par le sous développement. de tels projets peuvent relancer l'économie du SUD.

6.Posté par Doris BISELENGE LIFAEFI le 30/04/2011 15:29
je suis la coordinatrice nationale de la femme dans la reconstruction pour le développement du Congo, la FERDEC, j'aimerai avoir les nouvelles des autres femmes à travers le monde et partagé l’expérience avec les autres organisations
au besoins participer dans vos différentes manifestation.

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance