Recherche

FONCTION - Spécialistes en passation des marchés publics : Sécuriser un métier émergeant



Le groupe de réflexion et d’échanges sur les marchés publics (Gremp) qui regroupe les acteurs de la commande publique a organisé, avant-hier un dîner débat sur le thème : «Le métier de spécialistes des passations des marchés face aux réformes des marchés publics.» Un thème qui a été introduit par l’économiste, M. Jean Jacques Raoult. Il était le premier invité de ce groupe.

Par Safiétou KANE

Les marchés publics représentent au Sénégal un chiffre de 700 milliards par an. Et la notion de spécialistes des passations de marchés publics, est apparue avec les projets de la banque mondiale. Avant, on parlait de chef de projet. Un métier qui a fait du chemin et pourtant qui semble encore chercher sa voie.


En écoutant M. Raoult, invité avant-hier par le groupe de réflexion et d’échanges sur les marchés publics (Gremp), qui regroupe les acteurs de la commande publique, et qui a organisé, avant-hier un dîner débat sur la question, il n’est pas facile de dresser le profil d’un spécialiste des passations des marchés publics (Spm). Saisi par un des invités du diner-débat sur ce point, il répond : «Le Spm est un métier émergeant avec beaucoup d’opportunités. Je ne serais pas en mesure de donner un profil. Des gens formés sur le tas autant que des diplômés comme les ingénieur, architectes ou économistes, s’en sortent bien. Il y a en aussi qui n’ont pas fait ce genre de formations et qui arrivent à s’en sortir. (Mais) l’accès est plus facile pour un architecte ou pour un ingénieur.» Il ajoute que la porte n’est pas fermée. «C’est un métier où il y a de la place pour beaucoup de monde et il y a beaucoup de demandes. C’est un métier où il n’y a pas de chômage. Cependant, il y a la difficulté de former, de recruter et de retenir les gens.»


Pour un intervenant, Moustapha Lo, «dans l’avenir on va se tourner vers l’appui budgétaire, et on va chercher les Spm vers les administrations. Les nouvelles dispositions demandent de mettre en place des cellules de passations des marchés. Cela pose un problème de statut, car chaque ministre arrive avec son directeur de l’administration générale et de l’équipement (Dage)». Pour lui, «il serait bien dans l’avenir de voir comment remédier, voir sécuriser ce métier. C’est connu, les dage sont les spécialistes des marchés publics dans les ministères».
Evec l’avènement de l’appui budgétaire, «Il faut savoir comment acquérir ce personnel et l’outiller. Cela va poser problème».


C’est dire qu’il y a eu du côté des intervenants, une inquiétude sur les risques de déperdition de l’administration. Ainsi pour l’économiste Raoult, «Il est impensable que l’on connaisse une inflation des effets de l’administration. Les Etats ne pourraient pas supporter. On ne peut avoir des employés et ne pas avoir de quoi les payer. Il faut faire de la sous-traitance et trouver des gens qui peuvent faire tout ce qui est gestion des projets, en dehors de l’administration». Il pense d’ailleurs que l’aide budgétaire ne veut pas dire «s’affranchir des spécialistes de passations des marchés publics. Si on le fait, dans deux ans, on n’aura plus d’argent».


Les intervenants ont aussi parlé de séparations des fonctions entre ceux qui contrôlent et ceux qui régulent. Ils ont insisté sur le besoin d’externaliser au profit de ceux qui ne sont pas dans les administrations, mais surtout de sécuriser les Spm. «Il serait aussi bien que le Spm soit couvert du fait qu’il y a des deniers publics qui passent entre ses mains, il faut le sécuriser, ce métier.»


M.Cheikh Traoré de la Banque mondiale, pense que «le soutien qu’il faut demander est que ceux qui donnent l’aide accordent de l’importance aux passations des marchés publics. Nous devons être pédagogiques».

Le Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 6463 fois
Bonne gouvernance


Commentaires articles

1.Posté par MLLE KALOU LOU TINAN CLAUDINE le 23/09/2010 16:13
je viens de connaitre un metier emergent et cela m'interesse je veux plus information

2.Posté par Koitan le 05/10/2010 11:55
La passation de marchés est une fonction que la Banque Mondiale a fait vugariser à juste raison. Ce qu'il faut retenir c'est que tout achat de biens et services avec l'argent public exige que l'expertise d'un SPM, l'application rigoureuse du Code de marchés. Les communes, les Organisations régionales, sous régionales doivent s'approprier cette fonction. C'est aussi une question de bonne gouvernance.

3.Posté par Soumahoro Kouity le 03/12/2010 21:50
J'ai 4 ans d'expérience professionnelle comme fonctionnaire à la Direction des Marchés Publics de Côte d'Ivoire, titulaire d'un DESS.
Je réponds régulièrement aux recrutements au poste de spécialiste en passation des marchés des projets financés par les bailleurs. mais jamais mon dossier n'a été retenu.
Que faire? quels conseils me donnez-vous.

ce poste me tient beaucoup à coeur

4.Posté par YAKPE Albert le 03/05/2011 20:38
Je pense que le metier de Spécialiste de Passation des Marchés serait incontournable dans les jours à venir. Si nos Etats veulent vraiment améliorer la gestion qui est faite aux finances publiques surtout dans les pays en voie de développement. L'UEMOA contribue beaucoup pour cela en soutenant certaines grandes écoles comme l'ENAM du Bénin à créer la filière "Gestion des Marchés Publics". Etant étudiant dans cette filière, je crois que les enseignements qu'on nous donne sont indispensables pour l'exécution des dépenses publiques ou privées.

5.Posté par Sylvain C. T. ALIHA le 07/11/2012 17:53
Je pense que nos gouvernements devraient penser à normaliser le métier de spécieliste en passation de marchés au même titre que les autres métiers comme avocat, huissier, géomètre experts comptable dans un ordre. ceci permettrait de sécuriser l'emploi et de lui reconnaître oute la noblesse qu'il requiert dans la nne gouvernance des projets et de l'exécution des dépenses publics

6.Posté par ndjandji icaise rosie le 14/01/2013 21:24
salut je viens d obtenir ma maitrise en population et développement et je ne sais pas s il serai possible que je devienne spécialiste de passation des marchés publics car c est un miter qui m intéresse beaucoup merci de bien vouloir me répondre

7.Posté par LEON Gnan Albert le 13/02/2013 17:13
J'exerce la fonction de Sous Directeur des marchés au Ministère en charge de la Construction, de l'Assainissment et de l'Urbanisme en Cote d'Ivoire depuis 2007. Je propose qu'au regard de l'importance du rôle du Spécialiste de Passation des Marchés dans la maitrise des dépenses publiques des pays de l'espace UEMAO, une réflexion soit menée sur le profil du SPM et l'exercice de ce metier. Des contraintes financières, administratives, institutionnelles, politiques rendent difficile l'exercice de ce metier dans l'Administration publique. Nous avons besoin de partager nos expériences, nos visions et nos stratégies sur les questions liées à la passation des marchés dans un environnement de libéralisme économique dominé par l'inventionnisme de l'Etat.

8.Posté par de brazzaville le 23/04/2013 16:06
la passation des marches n'est pas une initiative de la banque mondiale.son vrai nom est "comportement d'achat institutionnels" qui soppose au comportement d'achat des personnes physiques.les 2 personnzes n'ont pas les memes procdures en matieres d'achats d'acquistions de biens et services. a l'origine, il fallait (pour la france) accorder un peu plus de rigueur du cote des collectivites locales administrations publiques' mairie prefecture...) dans leurs politique d'achats d'approvisionnement aupres des fournisseurs(eux memes homologues).les industries automobiles navales et aeriennes meme militaires avaient recouru a ces procedures.
l'avantage de la passation des marches est qu elle permet un suivi budgetaire une tracabilite et eventuellement la conduite d'un audit ex post.c'est une tache exaltante et risquee.il faut bienchosir le forunissieur qu il respecte les delais et qu il dispose d'une certaine capacte financiere technique...pour garantie la bonne execution des travaux .enfin il ya egalement les trois etapes du client.phase cognitive affective et conative. plus on fait du marketing plus on a des chances de remporter un marche.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance