Recherche

FONCIER, LUTTE CONTRE LA CORRUPTION… Les recommandations « citoyennes » des Acteurs non Etatiques

La première Université des Acteurs non Etatiques (Ane) a pris fin hier, vendredi 20 novembre à Dakar. Cette rencontre qui a milité trois jours durant pour l’implications des citoyens dans la gestion de la chose débouché sur un certain nombre de recommandations sur la gestion du foncier, la promotion du dialogue citoyen et l’amélioration de la gouvernance locale. Des indications ont également été faites sur les instruments de lutte contre la corruption et la promotion de la transparence au Sénégal, la promotion économique ou encore la lutte contre la pauvreté et l’émigration clandestine, les média et la gouvernance.



« Tracer la voie d’une ouverture pour un décloisonnement des réflexions et interventions devant favoriser un dialogue politique permanent et constructif, des politiques publiques plus participatives ». C’était en somme l’objectif visé par les Acteurs non étatique (Ane). Pour y parvenir des recommandations ont été formulées à l’endroit de la gestion foncière. Il a ainsi été prôné « L’unification des deux régimes fonciers en vigueur par l’adoption du régime de l’immatriculation pour l’ensemble des terres rurales et urbaines, la suspension provisoirement du nouveau code foncier dans le circuit administratif en attendant la réception du plaidoyer des Ane sur la question, la résolution du problème de lieu de travail des artisans pour éviter les occupations précaires et spontanées de l’espace en ville et à ses environs.

Pour ce qui est du dialogue citoyen et de l’amélioration de la gouvernance locale, les Ane plaident pour le renforcement de leur collaboration entre les collectivités locales dans la prise en charge des affaires locales, l’encouragement des mécanismes de la participation (budget participatif) dans la gestion des fiances publiques et plus particulièrement locale, faire du contrôle citoyen l’outil principal de la bonne gouvernance et plus particulièrement de la gouvernance locale,

Concernant la lutte contre la corruption et la promotion de la transparences, les Acteurs non étatiques misent sur le renforcement du pouvoir du Comité national de lutte contre la corruption et la mal gouvernance, la décentralisation des activités de lutte contre la corruption (Région, département, communauté rurale, quartiers…)

A cela s’ajoute aussi la facilitation des rencontres plus ouvertes avec tous les segments de la société, l’application des textes, lois et conventions signées par le Sénégal, une véritable politique publique de développement qui intègre les diasporas comme acteur de développement.

Entres autres recommandations, on peut citer le respect des principes de l’universalité, de l’interdépendance et de l’indissociation des droits de l’Homme par les gouvernants, la manifestation de la volonté politique au delà des signatures et ratifications des instruments juridiques internationaux, par l’harmonisation des textes internationaux ratifiés dans le droit positif sénégalais. A cela s’ajoutent la veiller de l’état à la stricte application des lois relative à l’équité dans le genre, la redynamisation de l’observatoire des femmes, le renforcement des mécanismes de régulation audio visuelle par l’amélioration de l’environnement législatif et juridique et le réajustement des Média dans la perspective de la bonne gouvernance.

Au terme de leur réflexion, les Ane estiment que la participation est l’élément clé de tout système démocratique mais surtout d’un système qui se fonde sur la décentralisation. Selon eux, « seule une participation directe des citoyens à la gestion de l’espace public, surtout au niveau de l’exercice de la démocratie locale peut assurer que les préoccupations de développement des populations sont prises en compte ».

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1812 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance