Recherche

FATICK - COMMUNAUTÉ RURALE DE DIOUROUP : “Notre combat, c’est la réalisation d’infrastructures” selon le Pcr Djibril Faye



A la tête du conseil rural de Diouroup depuis 7 ans, Djibril Faye ambitionne de doter toute la localité de nombreuses infrastructures. Ayant eu déjà à son actif des réalisations importantes (arène, Foyer des jeunes, cantines, adductions d’eau, salles de classe), il a des projets qu’il compte exécuter d’ici la fin de l’année. Et il a plaidé pour le désenclavement et l’électrification de Fayil, l’un des villages les plus peuplés du Sénégal avec 10.000 âmes.

Diouroup est une des localités de l’arrondissement de Tattaguine (département de Fatick). Distant de près de 14 km de la commune de Fatick, Diouroup abrite le siège de la Communauté rurale du même nom. Et Djibril Faye est à la tête de ce conseil rural depuis 7 ans. Après un premier mandat, il a rempilé lors des dernières élections locales. Dès l’entame de son premier mandat, Djibril Faye a estimé qu’il fallait mettre davantage sur les infrastructures touchant un certain nombre de domaines pour répondre aux préoccupations de ses mandants. Et il a placé son action sur deux axes : le social avec les infrastructures relatives à l’eau, à la santé et à l’éducation et les infrastructures marchandes pour renforcer sa capacité financière.

Le président du conseil a déjà eu à son actif, un certain nombre de réalisations. Ainsi, dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable des populations, des adductions d’eau ont été posées pour permettre à certains villages de finir avec les corvées d’eau. Aussi, le Collège de proximité dudit village a pu bénéficier de 3 salles de classe pour combler un déficit. Aussi, il a construit une arène pour promouvoir la lutte dans la zone où la lutte constitue la première discipline pratiquée par les jeunes. Les femmes n’ont pas été oubliées car elles disposent désormais d’un foyer. De plus, dans le cadre du renforcement des ressources du conseil rural, 24 cantines ont été construites au niveau du marché. Selon le président Djibril Faye, le conseil vient de boucler un an d’exécution avec beaucoup de projets qu’il faut réaliser avec le soutien de ses partenaires en dégageant bien entendu des fonds pour la contrepartie. Et il a soutenu que le conseil rural va réaliser des adductions d’eau à Parare avec le soutien du Projet d’appui à la petite irrigation locale (Papil) pour un montant d’1 million Fcfa. Aussi, pour cette année, il a dégagé une contribution de 4,3 millions FCfa pour un nouveau Plan local de développement (Pld). Mais, Avec le Proddel, il a donné sa contrepartie de 1,5 million FCfa pour renouveler un autre plan local. Selon Djibril Faye, ce sont des appels d’offres que le conseil rural va lancer pour la réalisation d’adductions d’eau dans la zone de Fayil, de magasins et pour l’achat de matériels agricoles pour un montant de 5 millions FCfa. De plus, il a révélé qu’avec le Pndl, il est prévu la construction de 3 murs de clôture dans les écoles de Ngouye, Diop Ndoffène et Dioral. Tous ces projets à réaliser dans le courant de cette année ont été évalués à plus de 90 millions Fcfa.

« Cette année sera l’année des infrastructures », s’est-il plu à dire, révélant que le budget du conseil (Fonds de dotation et Bci) s’élève à 200 millions FCfa. Selon le président Djibril Faye, dans cette Communauté rurale, les populations s’acquittent de la taxe rurale grâce à une campagne de sensibilisation avec le soutien des autorités administratives.

Village côtier, Fayil peine à promouvoir son développement dans certains domaines comme la pêche, le tourisme, l’exploitation du sel, à cause de son enclavement. Aussi, Fayil, l’un des villages les plus peuplés du Sénégal avec 10.000 âmes, n’est pas encore sortie de la pénombre. Ainsi, le Président du conseil rural, Djibril Faye, a plaidé pour le désenclavement et l’électrification de cette localité.

Oumar Ngatty BA
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3957 fois
Association Nationale des Conseils Ruraux du Sénégal


Commentaires articles

1.Posté par niome simon le 23/10/2010 15:01
l'article est bien fait mais les populations n'ont pas eu suffisament d'info par rapport aux investissements et par rapport aux gestions des "chargés de mission dans les villages" nous vous prions d'en par ler prochainement

2.Posté par mor fall le 04/04/2011 18:12
tres interessant nous devons oeuvre pour le developpement de notre localite.

3.Posté par ibou sarr étudiant à fayil le 05/04/2011 13:12
à l’entame de mes propos je ne serais commencé sans faire un mot de remerciement au président de la communauté rurale de diouroupe et plus particulièrement toute la population de fayil qui depuis cinq ans œuvre pour le développement du village de fayil. Ce village qui actuellement fait plus de 150000 âmes est le pus grand village du département de fatick et, qui malgré tous les efforts qui sont faits par la population reste toujour abandonner par le gouvernement sur tous les plans et pourtant il est le seul village où le PDS gagne à 90/100 depuis 2000 quelque soit l'élection. Vu tout ce que nous faisons pour nous mémes sans aucun appui du gouvernement je déments toutes les mauvaises volontés qui effectuent des dires non avérées à l'endroit de ce village. Le xarwaak étant une association de bonnes volontés joue un rôle effectif pour sortir ce village dans la pauvreté. j'appelle à toutes bonnes volontés de nous aider à sortir ce village de cette situation qui tant décourage les habitants. Cependant, si la situation n'est pas réglée on risque de voter pour l'opposition.

4.Posté par Bakhoum Abdou, enseignant au lycée de Passy le 11/04/2011 16:02
L'article a été trés bien écrit, comme l'a deja dit Simon, les populations de la communauté rurale seraient ravi d'avoir boucoup plus accés à toutes ces informations o combien importantes.Tout de même , nous encourageons le president , M. Faye,pour les efforts consentis et a mieux oeuvré dans l'implication des populations pour le rayonnement de notre communauté rurale dans tous les plans ainsi qu'à toutes les bonnes volontés qui pourront apporter un plus au developpement de Diouroup. Je ne peux terminer sans parler du lycée Mamadou Diogoye Sene, qui à mon avis,a besoin d'aide, je lance solennellement un avis à tous ceux qui pourraient faire un geste pour la recherche de partenariats ou d'autres activités pour palier aux soucis de nos fréres et soeurs. Pourquoi pas à partir du net? j'attends avec impatience vos suggestions!

5.Posté par Mamadou Lamine DIOUF étudiant à Dakar le 12/07/2012 15:46
L'idée est très noble et louable venant du premier citoyen de notre chère communauté rurale. Tout le monde à Diouroup sait que le Président de la communauté rurale a beaucoup fait dans le domaine des infrastructures mais le problème en est que la jeunesse n'y voit pas son compte alors que tout le monde sait que le développement d'une localité doit passer par la jeunesse. En parlant de jeunesse jai le coeur meurtri tout simplement parce que il faut le dire la communauté rurale de diouroup a une jeunesse trop passive quand il s'agit de poser des actes allant dans le sens du développement franchement c'est le reproche que je fait à la jeunesse et à moi en premier. Mais nous sommes dans un village où les parents ne donnent pas la chance aux jeunes pour qu'ils puissent exprimer leurs idées et à chaque fois que les jeunes prennent le devant dans un domaine bien déterminé ce sont des critiques acerbes qui leur sont faites. De toute façon la compréhension doit reigner pour que tous ensemble nous puissions développer notre communauté rurale.

6.Posté par Ndiaye mame seyni le 06/08/2012 17:39
j ne serai pas long dans mes propos . j voudrai seulement signer qu'il ne fallait énumerer le foyer des jeunes dans les realisations puisk ce dernier est resté durant des années à servir d'abri pour les animaux errants du fait kil n'a pas été refectionné. j vou pri de bien vouloir penser davantage aux jeunes

7.Posté par kine Sene le 11/03/2013 20:28
Bonjour, je ne vois pas concrètement ces infrastructures annoncés ou réalisés dans ma localité, et en plus il est inadmissible que depuis des années que Diouroup est électrifié, que des localités comme Diop Ndoffène ne le soit pas. Je crois qu'il serait bon à mon humble avis de faire un bilan et surtout que tous les ressortissants surtout les jeunes se réunissent pour prendre les choses en main. Il nous faut nous investir davantage pour notre terroir. Merci je suis prête à apporter ma modeste contribution.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance