Recherche

Enseignement virtuel : Mary Teuw Niane étonné par le retard de l’Afrique francophone



Dakar, 15 août (APS) – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Mary Teuw Niane a fait part de son étonnement sur le retard accusé par le Sénégal et l’Afrique francophone dans le domaine de l’enseignement virtuel, plaidant une mise en œuvre rapide de l’université virtuelle du Sénégal.

‘’Il est important de noter que notre monde francophone est très en retard sur la question du virtuel. Récemment des chiffres ont été émis. Selon ces chiffres l’UEMOA n’a pas plus de 8.000 étudiants en enseignement à distance, là où l’Afrique anglophone a des centaines de milliers d’étudiants qui sont dans le virtuel’’, a fait remarquer M. Niane, mercredi, lors d’un conseil présidentiel sur l’enseignement supérieur et la recherche.

Cette rencontre dont les travaux ont été dirigés par le président Macky Sall a enregistré la présence du Premier ministre, Abdoul Mbaye, de plusieurs ministres, du président du Comité de pilotage de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur au Sénégal (CNAES), Souleymane Bachir Diagne, des recteurs des universités, des représentants d’étudiants, du SAES, de gouverneurs de région et des partenaires techniques et financiers, entre autres acteurs.

‘’Nous sommes très en retard, il nous faut nous rattraper (…). Le monde est en avance sur nous’’, a insisté le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ancien recteur de l'Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.

‘’Un pays comme l’Equateur, à 400 kilomètres de Quito (la capitale), il y a une petite université qui enregistre environ 4.000 étudiant en présentiel, 21.000 étudiants en enseignement à distance et des centres à Rome (Italie), Madrid (Espagne) et à Mexico (Mexique)’’, a-t-il noté pour mieux illustrer le retard du Sénégal en particulier et celui de l’Afrique francophone en général.

Selon lui, l’enseignement virtuel serait une grande alternative dans un pays comme le Sénégal. ‘’Nous sommes très en retard. Il nous faut avancer dans ce secteur. C’est un point important pour nous permettre de donner plus de chance à nos étudiants’’, a estimé Mary Teuw Niane qui s’est longuement attardé sur les bienfaits de l’enseignement à distance.

‘’L’enseignement virtuel peut contribuer à la question de la décentralisation, de la territorialisation, si nous mettons dans les régions des espaces numériques ouverts qui seront des portes vers le monde’’, a-t-il expliqué, avant d’appeler les acteurs à des échanges sur le sujet.

‘’Nous allons ensemble échanger pour lever les difficultés car il nous faut progresser. Il y a beaucoup d’infrastructures en cours au niveau pédagogique. Certes il y a du retard dans leur achèvement, mais cette année toutes les infrastructures seront terminées’’, a assuré le ministre.

Il a souligné par ailleurs la nécessité de conformer la politique infrastructurelle de l’université sénégalaise à une prise en compte du personnel estudiantin handicapé.

‘’Dans tous les nouveaux bâtiments, il y aura des rampes d’accès pour les étudiants et les personnes handicapés. C’est une politique qui est systématique pour les nouveaux bâtiments. Pour les anciens édifices dépourvus de rampes d’accès pour le personnel handicapé, nous allons voir comment les mettre à niveau’’, a promis Mary Teuw Niane.

MTN/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 62 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance