Recherche

Education inclusive : Sightsavers satisfaite de son projet de la banlieue dakaroise



Dakar, 7 avr (APS) – Salimata Bocoum, chargée de programme de l’ONG Sightsavers, a fait part à l’APS de sa "grande satisfaction" relative aux résultats de la phase test d'un projet-pilote ciblant des déficients visuels et déroulé depuis deux ans par sa structure dans trois écoles de la banlieue dakaroise (Pikine, Guédiawaye et Rufisque).

"C'est un projet d'éducation inclusive. Nous prenons actuellement en charge 22 enfants aveugles et 38 autres enfants malvoyants. Nous avons démarré en 2011 et c'est pour juste montrer que ça peut marcher. Il y a une certaine satisfaction à voir ces enfants-là évoluer au niveau de ces écoles", a-t-elle indiqué.

Mme Bocoum a assuré que ces enfants ont tous été certifiés par le Programme national de la promotion de la santé oculaire (PNPSO), avant d'être admis et répartis dans les classes-pilotes des écoles élémentaires Chérif1 (Rufisque), Pikine 23 (Guédiawaye) et Malick Diop (Thiaroye dans le département de Pikine).

"Ce qui se faisait avant, c'était avec les écoles spécialisée et pour les aveugles. La seule opportunité était l'Institut national d'éducation et de formation des jeunes aveugles (INEFJA) de Thiès. Ce qui ne permettait pas de prendre tous les enfants aveugles", a ajouté Mme Bocoum.

Elle a expliqué que la démarche de sa structure consiste d'abord à démarrer avec ce projet-pilote qui permet aux enfants handicapés visuels d'apprendre avec les autres élèves. Le projet pourrait ensuite être étendu au reste du pays, en collaboration avec le gouvernement et d'autres partenaires.

"Nous, nous avons commencé d'inclure au niveau des écoles (classiques) des enfants aveugles qui apprennent avec leurs pairs. Nous voulons juste démontrer que ça peut marcher et puis voir, en partenariat avec le gouvernement et d'autres bailleurs, si on peut répliquer le projet dans d'autres régions", a-t-elle souligné.

Selon Salimata Bocoum, l'ONG Sightsavers ambitionne d'élargir ce projet dans les autres régions du pays en vue de toucher un plus grand nombre d'enfants aveugles ou malvoyants qui "ont aussi besoin d'être éduqués".

"Il ne suffit pas de le limiter au niveau de la banlieue, parce qu'on sait que le besoin est là. Il y a tellement d'enfants aveugles et malvoyants qui sont dans la rue en train de mendier, et qui ont besoin d'être éduqués justement au moment où on parle d'éducation pour tous", a poursuivi Salimata Bocoum

L'ONG Sightsavers dont le bureau régional se trouve à Dakar a commencé ses activités au Sénégal en 2007. Elle intervient dans le domaine de la santé populaire, de l'éducation inclusive, de l'inclusion sociale mais aussi du développement communautaire. Elle couvre près d'une dizaine de pays d'Afrique.


SG/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 168 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance