Recherche

ENTREPRENARIAT FEMININ : Première journée de sensibilisation à Ziguinchor



Le samedi 23 février dernier a été consacré Journée de sensibilisation sur l’entreprenariat féminin à Ziguinchor. C’était sous l’égide des femmes entrepreneuses de la ville pour échanger sur la situation préoccupante qu’elles vivent.

Dans un mémorandum remis au préfet à l’attention des hautes autorités du Sénégal, elles sollicitent la bienveillance de ces dernières pour satisfaire leurs besoins qui ont pour noms : facilitation à l’accès aux crédits, application des textes législatifs relatifs à l’accès à la terre, dotation de matériels adéquats pour accroître « nos » productions. Les femmes entrepreneuses de la commune de Ziguinchor ont dit également leur désir de bénéficier de formations sur les nouvelles technologies, et plus de sensibilisation sur la fiscalité et les redevances. Elles souhaitent être impliquées aussi dans les instances de prise de décision, à l’échelle communale, régionale et même nationale.

Ces braves femmes veulent développer aussi un partenariat avec les services des taxes et fiscalité de la ville pour assurer une diffusion adéquate des informations en leur sein. Dans leur mémorandum toujours, elles condamnent la « multiplicité des taxes frontalières et municipales », dénoncent la corruption et les « multiples » harcèlements dans l’exécution de leurs activités. Elles désirent enfin que cette journée soit pérenne et inscrite dans les activités de toues les organisations féminines de la région. Elles estiment que cela leur permettra non seulement de mieux lutter contre la pauvreté, mais surtout de favoriser un développement socio-économique durable de leur terroir.

La cérémonie officielle de lancement de cette journée a eu lieu au stade « Pédro Gomis », sous la présidence du préfet du département. C’était au terme de leur marche. Partie de l’hôpital de la paix, celle-ci s’était poursuivie à travers les grandes artères de la ville, après la remise du mémorandum à la Préfecture. Maria Torelli, chef du projet Coopi, en a profité pour appeler les autorités et les partenaires au développement à aider les femmes entrepreneuses de Ziguinchor à réduire la pauvreté. Elle a exhorté aussi à les soutenir pour améliorer les conditions de vie et les perspectives de développement des familles de la ville. Le préfet y a engagé tous, de même que Mme Ramatoulaye Doucouré, présidente de la commission d’organisation de la journée. Une manifestation de lutte féminine, dotée de trophées, en a été le dernier acte, à « Pédro Gomis ».

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 780 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance