Recherche

ELEVAGE : Pose de la première pierre du marché à bétail frontalier de Djiguinoum



Le village de Djiguinoum (Bignona) va abriter un marché à bétail frontalier financé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). L’infrastructure disposera de quais de débarquement et d’embarquement, d’abris, d’abreuvoirs et d’une aire commerciale.

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, a posé, hier, la première pierre du marché à bétail frontalier de Djiguinoum (Bignona), financé par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) à hauteur de 105 millions de FCfa. Le ministre a informé que, cette opération « pilote », qui cible toutes les zones de production et de consommation du pays, se recoupe avec le programme de construction et/ou de réhabilitation des marchés à bestiaux transfrontaliers dans les Etats membres de l’Uemoa et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’actions détaillé de la filière bétail/viande de l’Union. Dans un contexte plus particulier, la réalisation du marché à bétail frontalier de Djiguinoum, le premier dans une liste provisoire de quatre, fait partie des opérations de modernisation des chaînes d’approvisionnement en viandes entreprises par le ministère conformément au plan de développement de l’Elevage, dans sa stratégie pour l’amélioration des conditions de mise en marché.

Aminata Mbengue Ndiaye a expliqué que le marché à bestiaux constitue non seulement un point stratégique de contrôle et de suivi du cheptel mais aussi un important outil de développement et de sécurisation des transactions commerciales. Elle a assuré qu’avec ses commodités constituées, pour l’essentiel, de quais de débarquement et d’embarquement, d’abris, d’abreuvoirs et d’une aire commerciale, l’infrastructure prévue à Djiguinoum (un village de la communauté rurale de Coubalan, situé dans l’arrondissement de Tenghory) sera un important levier pour le développement de la filière bétail/viande du Sénégal dans cette zone des Kalounayes, au carrefour des pays limitrophes (Gambie, Guinée-Bissau et Guinée-Conakry). Mme Ndiaye a souhaité que l’Agetip, le maître d’ouvrage délégué, procède à la mise en œuvre correcte et dans les délais impartis de ce marché. Le ministre a, en outre, exhorté les populations bénéficiaires à s’approprier ce marché et d’en faire un bon usage pour le rayonnement de leur localité et le bien-être des citoyens.

Aminata Mbengue Ndiaye n’a pas également manqué de témoigner la gratitude du gouvernement au président de l’Uemoa, Hadjibou Soumaré, pour ses appuis financiers multiformes apportés au secteur de l’élevage du Sénégal. Le commissaire en charge de la sécurité alimentaire de l’Union, Ibrahima Diémé, a rassuré que l’Uemoa continuera à soutenir notre pays pour son développement. Le président de la communauté rurale de Coubalan Bacary Denis Sané a, de son côté, exprimé la reconnaissance des populations locales au président Macky Sall et à l’Uemoa. A l’en croire, ce projet renforcera la dynamique de paix en Casamance.

Moussa SADIO
Le Soleil


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2259 fois
Elevage


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance