Recherche

ELECTRIFICATION RURALE DANS LA REGION DE SAINT LOUIS Pour une couverture de plus de 300 villages en 3 ans

Les autorités du Sénégal et du Maroc en charge de l’Energie ont procédé hier, jeudi 13 mars à Saint Louis, à la mise en oeuvre de la concession Dagana-Podor-Saint Louis. Un projet d’électrification rurale financé par l’Etat du Sénégal avec l’appui de la Banque Mondiale à hauteur de 3,2milliards FCfa. Il vise, dans les trois prochaines années, à électrifier plus de trois cents villages, ainsi que les stations pompes des zones aménagées pour l’irigation dans la vallée du fleuve Sénégal.



ELECTRIFICATION RURALE DANS LA REGION DE SAINT LOUIS  Pour une couverture de plus de 300 villages en 3 ans
La première concession d’électrification rurale de la zone Dagana-Podor-Saint Louis a été mise en oeuvre hier, jeudi 9 mars à Saint Louis. A travers une signature de conventions, le Directeur général de L’Agence sénégalaise de l’électrifivation rurale (Aser), maître d’oeuvre des activités, Modibo Diop et le représentant du ministre marocain de l’énergie Abderrahim Hfidi, ont paraphé les dociments liants les deux états dans ce domaine.

Ce partenariat public-privé entre dans le cadre de la stratégie du Gouvernent du Sénégal visant à fournir l’électricité à près de 300 000 personnes vivants dans 20 000 ménages dans les 3 prochaines années. Il s’agit d’électrifier par raccordement au réseau Moyenne tension (Mt) 157 villages, d’électrifier par systèmes solaitres 143 autres villages, d’électrifier une unité privée de colecte et de stockage de lait ainsi que de permettre à de nombreuses stations de pompages situées le long du fleuve Sénégal pour l’irrigation des périmètres aménégés.

Financé par l’Etat du Sénégal et avec l’appui de Banque Mondiale à hauteur de 3,2 milliards de francs Cfa, utilisé comme subvention de base par le Gouvernement du Sénégal, ce projet, premier du genre, permet également d’aider à l’atteinte des objectifs du Gouvernement en matière d’électrification rurale d’ici 2012 de 50%. Un taux qui est actuellement à 18%. La concession sera gérée par l’Office nationale d’électricité du Maroc(One) qui va en assurer la supervision et la maintenance pour une durée de 25 ans.

Outre la signature de ces conventions, il a été également procédé à l’inauguration de la Compagnie Maroco-Sénégalaise d’électrification de Saint- Louis (Comasel).

Selon M Hafiri, le représentant du ministre marocain de l’Energie, « Le Maroc qui est un grand pionnier dans l’électrification rurale avec un taux de 96% en 2008, compte transférer son expertise au Sénégal ». Quant au ministre sénégalais de l’Energie, Samuel Sarr, il a indiqué que « l’objectif du Gouvernement d’atteindre un taux de 50% est certes ambitieux mais il est impératif de le réaliser si nous voulons atteindre l’émergence économique à l’horizon 2020. »

A en croire Modibo Diop, directeur général de l’Aser, « l’Etat à travers l’Aser et la Crse, a apporté une participation substantielle à l’effort d’électrification sous formes de suventions accordées aux opérateurs, au cours de la phase initiale d’investissement ».

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2091 fois
Aser


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance