Recherche

ÉLECTIONS LOCALES A KEDOUGOU Des acteurs de la Société civile bousculent les Politiques

Parmi les listes en compétition à Kédougou, notamment pour le contrôle de la municipalité, celle qui attire le plus l’attention est « Anka Kédougou Yéléma », une coalition d’acteurs de la société civile dont les deux listes sont dirigées par de jeunes femmes.



A Kédougou, les choses se joueront à coup sûr entre les coalitions « Benno Siggil Sénégal » et celle « Sopi 2009 ». En embuscade se trouvent « And Ligèye Sénégal », le Psa, mais surtout la coalition « Anka Kédougou Yéléma » comprenez « Ensemble, transformons Kédougou » en langue malinké. Ces jeunes femmes et garçons pour la plupart membres de la société civile, se sont engagés sous la bannière du Parti de l’émergence citoyenne et du Parti pour la vérité concertée, et sont chapeautés par le Forum social local dont le coordonnateur se trouve être le directeur de campagne.

La liste majoritaire de « Anka Kédougou Yéléma « est dirigée par une jeune Bassari Juliette Bindia et « c’est pour lutter contre toute forme d’exclusion sociale » expliquera Moustapha Sylla le directeur de campagne, celle proportionnelle également est drivée par une autre jeune femme, Tabara Cissokho. Cette liste essentiellement composée de jeunes tient au fait que les acteurs de la société civile veulent administrer la preuve à ceux qui pouvaient encore en douter que la société civile peut parfaitement organiser, « surtout que les politiques ont ici montré leurs limites » ajoutera le patron de l’association « Kéoh » qui ne figure curieusement pas sur les listes. « Le leader de type nouveau doit pouvoir amener les autres à prendre conscience de leur potentiel, et non de se complaire dans un égocentrisme béat » laissera entendre Moustapha Sylla.

Même si par extraordinaire la liste de « Anka Kédougou Yéléma ne triomphait pas et que quelques conseillers en sont issus, » il inculquerons une nouvelle conscience citoyenne aux communautés pour les amener à être plus regardant sur la gestion de leurs affaires, et ce sera à travers la mise en place d’un observatoire du mode de gestion, histoire de ne plus tomber dans le travers des délégations spéciales fortement préjudiciables aux populations » soulignera Mr Sylla dont le directoire est déjà installé, lequel doit démarrer par une offensive de charme auprès des sages de la commune.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 730 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance