Recherche

ÉLABORATION DU BUDGET PARTICIPATIF : Outiller techniquement les acteurs à la base



Mékhé, Kaolack et Rufisque-Est sont les trois communes du Sénégal bénéficiaires du Projet de budget participatif (Bps) initié par Enda-Ecopop, Onu-Habitat et le gouvernement du Sénégal. Tour à tour, des fora sont organisés dans ces différentes localités pour outiller les acteurs à la base.

Pour rendre plus efficace l’élaboration des budgets dans les communes, il reste important d’associer les populations à la base. C’est fort de ce principe qu’un forum communal est organisé depuis hier en faveur des acteurs et responsables de la commune d’arrondissement de Rufisque-Est.

La rencontre, qui entre dans le cadre du projet Budget participatif au Sénégal (Bps), a pour ambition de renforcer les compétences des conseillers municipaux, du personnel municipal ainsi que des acteurs de la Société civile.

« Dans un passé récent, l’Etat central s’occupait de tout. Et il se posait un réel problème d’efficacité. C’est pourquoi nous pensons que les populations doivent s’occuper des choses qui les concernent », a indiqué Mansour Diagne, chargé de programme à Enda-Ecopop.

Les participants à ce projet initié par Enda, Onu-Habitat et le gouvernement du Sénégal auront donc l’occasion de bénéficier d’une assistance technique « plus efficace et plus dynamique », leur permettant de faire les choix appropriés.

En plus de ce soutien technique, les communes bénéficiaires bénéficieront, dans le cadre de l’élaboration de leur budget participatif, d’un appui de 25 millions de Fcfa.

D’une durée de deux ans, de juillet 2008 à juin 2010, ce projet va concerner, en plus de la commune d’arrondissement de Rufisque-Est, les communes de Mékhé (Thiès) et de Kaolack.

Revenant sur le choix de Rufisque-Est, le conseiller municipal Ameth Diop renseigne que sa commune a toujours travaillé en étroite collaboration avec les Organisations communautaires de base (Ocb), les conseils de quartier ainsi que l’Union des imams et des chefs de quartier. Pour ce conseiller, le projet vient à son heure, car l’appui financier qui l’accompagne sera destiné au budget d’investissement « très maigre », selon lui.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1474 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance