Recherche

Diagongue a célébré la Semaine nationale de l’école de base



Diagongue, 2 juin (APS) - Le village de Diagongue, situé dans le département de Bignona (Sud), a abrité dimanche une cérémonie marquant la Semaine nationale de l’école de base, en présence des autorités administratives et académiques de la région de Ziguinchor, a constaté le correspondant de l’APS.

"Retour au royaume de l’école : la communauté se souvient et se mobilise" est le thème de la 17ème édition de la Semaine nationale de l'école de base, qui sera célébrée lundi dans toutes les régions du pays.

Pour la région de Ziguinchor, c'est le village de Boutoupa Camaracounda qui accueillera les activités devant marquer cette semaine.

Tamsir Diémé, le président du Collectif des chefs de village de l’arrondissement de Sindian, explique que la Semaine de l'école de base est célébrée dans le département pour surtout mobiliser les populations autour du plaidoyer en faveur de la paix en Casamance.

Le coordonnateur de l'association "Construire la paix", Pape Abdoulaye Gassama, signale qu'il y a des obstacles à la mobilité des populations dans cette partie de la région de Ziguinchor, le Fogny, à cause de l'instabilité politique en Casamance. Il a parlé aussi de "la vétusté des infrastructures scolaires" dans le Fogny.

"La situation de l’école dans la zone du Fogny mérite qu’on s’y arrête", a souligné M. Gassama.

Il soutient que "Construire la paix" a facilité le retour au bercail de 671 enfants déplacés en Gambie, en construisant des salles de classe et des latrines, mais aussi en mettant en place des points d’eau, au profit des populations.

"Nous savons que nous sommes dans une zone assez particulière (…). Le combat que nous sommes en train de mener consiste à montrer que tout peut se passer ici, et de fort belle manière", a dit Yaya Coly, l’inspecteur de l’éducation et de la formation de Bignona 1.

M. Coly a salué la mobilisation des populations de la zone du Fogny autour de la célébration de la Semaine nationale de l’école de base. "Cette célébration sert de prétexte à toute la communauté éducative pour instaurer une large et profonde réflexion autour des questions de l'école", a-t-il expliqué.

La Semaine de l'école de base a l'avantage de "créer un espace d’initiatives dans chaque école, pour consolider ses relations avec la communauté", selon M. Coly.

"La Semaine nationale de l’école de base ne peut pas être l’occasion de poser des doléances. C’est au contraire un moment où la communauté doit dire ce qu’elle est prête à faire au profit de l'école", a-t-il précisé.

La célébration de la Semaine nationale de l’école de base est "une suite logique du signal fort lancé, depuis son arrivée à Bignona, par le préfet du département, en allant souvent à la rencontre des populations", selon son adjoint Ousmane Thiaw.

"Le département de Bignona n’échappe pas à l’autorité de l’Etat. Ce n’est pas parce que Diagongue ou Sindian est réputé zone d'insécurité par excellence que les populations ne doivent pas sentir la présence de l’Etat ou jouir des investissements de l’Etat", a souligné M. Thiaw.

ASB/ESF

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 220 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance