Recherche

Développement local : Le Pndl et la Sca tentent une nouvelle approche



Le Programme national de développement local (Pndl) et la Stratégie de croissance accélérée (Sca) cherchent à définir un cadre de partenariat. Ils cherchent une meilleure articulation des stratégies et approches de développement économique local, afin d’arriver à une mise en œuvre des opérations à valeur économique sur le terrain. Par Assane DEME

La Stratégie de croissance accélérée (Sca), tout comme le Pndl, qui est un cadre fédérateur des interventions des différents acteurs au sein des Collectivités locales, mise sur la complémentarité et la synergie pour réaliser les objectifs de croissance définis dans le Document stratégique de réduction de la pauvreté (Dsrp).
Cette activité prend plus de relief au regard de l’insuffisance institutionnelle et financière des Collectivités locales et la faible intégration des activités de production, de transformation et de commercialisation.
Dans ce prolongement, soutient Samba Guèye, Directeur exécutif du Pndl, la dimension économique au sein des Collectivités locales, quoique exprimée par divers outils, reste encore faible au point que certains acteurs ressentent difficilement les impacts des activités déjà menées. C’est pourquoi, selon lui, un focus sera mis sur cette dimension économique afin d’extérioriser tous les potentiels de production, identifier les filières porteuses, encadrer les plus pertinentes et offrir un modèle achevé de prise en charge d’une chaîne de valeur bien maîtrisée.
Et, les programmes et projets d’appui à la décentralisation et au développement local mettent en œuvre des foras, des observatoires et des dynamiques de relance de l’économie locale. Autant d’outils et d’approches qu’il faut concilier et lier dans une perspective de promouvoir des activités susceptibles de constituer des opportunités de revenus pour les populations et une base de ressources pour les Collectivités locales.
De l’avis du Directeur de cabinet du ministre délégué chargé des Collectivités locales et de la Décentralisation, Alioune Badara Mbengue, le développement économique local reste une préoccupation forte mais insuffisamment mise en œuvre. «La plupart des Collectivités locales n’ont pas défini d’objectifs précis ni de mécanismes spécifiques pour mettre en œuvre des activités de développement économique local. Nous voulons y remédier par des mesures alternatives, même si au demeurant il faut noter que la politique de décentralisation menée depuis une trentaine d’années et qui s’est parachevée par des lois sur la régionalisation, apparaît comme l’un des chantiers les plus structurants en matière de réformes institutionnelles, engagées au Sénégal au cours des dernières décennies.»
Alioune Badara Mbengue relève que les Collectivités locales offrent un champ d’expérimentation propice à la nouvelle politique de décentralisation économique définie par l’Etat et inscrite dans le Dsrp et dans la Sca, particulièrement pour les différentes grappes de croissance.

Le Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1618 fois
Programme National de Développement Local (PNDL)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance