Recherche

Des chefs d'établissement de Tambacounda revisitent les pratiques professionnelles



Bassé (Gambie), 12 mai (APS) Une cinquantaine de chefs d’établissements scolaires de la région de Tambacounda ont pris part, dimanche à Bassé (Gambie), à la cinquième édition des journées des chefs d’établissement, axée sur les pratiques professionnelles pour un système éducatif performant, a constaté l'envoyé spécial de l’APS.

Présidée par l’adjoint au gouverneur de la région de Bassé (en amont du fleuve Gambie), Mamadou Selloo Jallow, la cérémonie organisée dans un hôtel de la ville de Bassé, a enregistré la participation de l’adjoint à l’inspecteur d’académie de Tambacounda, Ablaye Niom, de principaux de collèges, de proviseurs de lycées, de formateurs, et d’inspecteurs de l’éducation et de la formation de la région orientale.

Cette rencontre a le ‘’double-objectif’’ de permettre un partage sur les pratiques professionnelles du chef d’établissement, tout en s’inscrivant dans la dynamique d’intégration africaine impulsée par la Semaine africaine d’amitié et de fraternité (SAFRA), a dit Bangaly Keïta, président du Collectif des chefs d’établissements de la région de Tambacounda.

A travers quatre ateliers, les participants ont planché sur les modules que sont l’élaboration du budget prévisionnel, la planification des activités du chef d’établissement et la simulation d’une réunion du comité de gestion de l’établissement.

L’‘’objectif principal’’ de ces journées d’échanges est d’améliorer le système éducatif et pour ce faire, le collectif s’est inscrit dans une ‘’dynamique permanente de capacitation’’ de ses membres par la formation, a dit M. Keïta.

L’adjoint au gouverneur de Bassé a salué cette ‘’initiative louable’’ qui s’inscrit dans le rapprochement des peuples sénégalais et gambien, ‘’séparés par des frontières artificielles’’, invitant le collectif à encourager l’élargissement de ce genre d’assises au reste du Sénégal, au profit de l’éducation sénégalaise.

Mamadou Selloo Jallow a indiqué qu’un compte rendu de ces cinquièmes journées des chefs d’établissement au ministre de tutelle en ce moment déplacement en Ouganda, pourrait les amener l’autorité à réfléchir à l’organisation de journées sénégalo-gambiennes d’échanges visant à relever la qualité de l’éducation dans les deux pays.

‘’Il y a dix jours se tenait dans cette ville (de Bassé) une rencontre similaire entre chefs d’établissement gambiens pour le même objectif’’, a dit M. Jallow. Dénommées rencontres du comité de coordination (CCM, en anglais) ces rencontres nationales et trimestrielles de responsables de structures scolaires du primaire, du secondaire et du supérieur, sont instituées en Gambie, avec l’appui de la tutelle.

Elles sont tenues à tour de rôle dans les cinq régions administratives du pays, a expliqué M. Jallow, qui s'est réjoui de ce que ces échanges commencent à ‘’porter leur fruits’’.

L’adjoint à l’inspecteur d’académie de Tambacounda, Ablaye Niom, a suggéré la production, à l’issue de ces rencontres annuelles, d’une publication faisant office d’outil de management et de guide au chef d’établissement.

Dans la foulée de l’officiel gambien, l’inspecteur Niom a relevé que ‘’l’intégration, pour être durable, doit se faire de bas en haut, avec les bâtisseurs de nation que sont les enseignants’’.

ADI/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 72 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance