Recherche

Dégradation des routes : Thierno Alassane Sall prévient les organes de contrôle



Dakar, 7 jan (APS) - Le ministre sénégalais des Infrastructures et des Transports, Thierno Alassane Sall, a mis en garde lundi les responsables du contrôle des travaux routiers contre d’éventuels constats de dégradation prématurée de ces infrastructures, a appris l’APS auprès de son cabinet.

‘’Au bout de deux ans, nous nous retrouvons avec des routes dégradées alors que leur durée de vie était programmée pour 15 ans. Cela est inacceptable. Tous les responsables vont, à l’avenir, répondre de leurs manquements’’, a-t-il martelé.

M. Sall effectuait une visite de prise de contacts à Dakar, effectuée à l’Agence des travaux et de gestion des routes - Sénégal (AGEROUTE) et au Fonds d’entretien routier autonome (FERA), rapporte la même source. Il a été nommé à ce poste ministériel en fin octobre dernier.

‘’Cela vaut pour toute la chaîne de contrôle (contrôle externe comme interne). Des audits doivent être réalisés sur le travail des bureaux de contrôle’’, a rappelé le ministre à l’intention des responsables et techniciens de l’AGEROUTE et du FERA

Son déplacement entre dans le cadre des visites de contacts des services relevant de la tutelle de son département. Le ministre était accompagné de ses principaux collaborateurs, dont le Secrétaire général du ministère, Abdoulaye Mbodji, signale la même source.

A l’AGEROUTE comme au FERA, M. Sall a, dans son message aux dirigeants et techniciens de ces structures, insisté sur la nécessité d’accorder une attention plus soutenue sur le contrôle des travaux de construction et d’entretien des routes, pistes et infrastructures.

Il a déploré la qualité de la supervision exercée sur les bureaux de contrôle des travaux routiers. ‘’L’Etat met beaucoup de ressources dans la construction des routes, des pistes et des infrastructures, alors qu’il est avéré que pour beaucoup d’infrastructures le contrôle effectif et efficace n’a pas été exercé’’, a t-il dit.

Donnant l’exemple de la route Birkilane-Tambacounda, le ministre des Transports a affirmé que ‘’le bureau de contrôle devait être en mesure de dire que, par rapport aux objectifs recherchés, les spécifications faites par l’entreprise ne sont pas bonnes’’. Ce qui, selon lui, n’a pas été le cas.

A l’entame de sa visite, Thierno Alassane Sall a reçu en séance de travail les ingénieurs de l’AGEROUTE, en présence d’une délégation béninoise venue s’imprégner de l’expérience sénégalaise en matière de construction des routes.

SAB/OID


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 185 fois
Transport et mobilité


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance