Recherche

Dakar et Washington lancent un programme de 5,5 milliards de francs CFA



Dakar, 19 oct (APS) – L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et le ministère sénégalais de l’Economie maritime ont procédé, mercredi à Dakar, au lancement d’un programme quinquennal de coopération en matière de pêche, dont le financement est évalué à 11 millions de dollars, soit environ 5,5 milliards de francs CFA.

Cette initiative, qui lie l’USAID et le gouvernement du Sénégal, est baptisée Programme de la coopération américaine de développement avec le secteur maritime (USAID/COMFISH).

Son objectif, selon les deux parties, est de parvenir à une ‘’estimation de la capacité de la flotte de pèche au Sénégal’’ de marnière à harmoniser la ‘’capacité totale de pêche avec la capacité productive des stocks’’.

Côté sénégalais, la Direction des pêches maritimes du ministère de l’Economie maritime doit promouvoir une ‘’gestion durable’’ des ressources de la mer.

‘’Le projet […] va mettre l’accent sur la durabilité de la productivité des écosystèmes marins. Toutefois, les conditions indispensables d’une bonne gouvernance des pêcheries doivent être au préalable améliorées’’, a souligné Henderson Patrick, directeur de l’USAID au Sénégal.

‘’Il est également important de noter que ce projet contribuera aux objectifs de conservation de la biodiversité tels qu’identifiés dans [une étude consacrée à] l’évolution des menaces sur la biodiversité au Sénégal par l’USAID en 2005’’, a ajouté M. Patrick.

L’exécution du projet, selon son directeur Christopher Mathius, se fera dans ‘’une approche participative’’ qui engage ‘’de manière concertée’’ les acteurs de la pêche dans le processus de prise de décision et de recherche. ‘’Une approche éco-systémique, qui intègre la protection des habitats critiques et des espèces maritimes menacées […]’’ sera de rigueur, a-t-il promis.

‘’Le projet va aussi intégrer la dimension genre dans le but d’assurer des avantages économiques aux hommes et aux femmes et leur permettre de participer au processus de prise de décision’’, a souligné M. Mathius.

Kayar et Mbour (Thiès), Dakar, Kaolack et la Casamance (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor) sont retenues comme zones prioritaires pour ce projet.

AAC/ESF


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 654 fois
USAID/COMFISH


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance