Recherche

DR SEYDINA NDIAYE: «L’Etat doit intégrer l’intelligence artificielle dans les politiques publiques»



Interpellé en marge de la conférence Indaba X organisée par l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) sur la notion d’intelligence artificielle, le Dr Seydina Ndiaye, enseignant-chercheur, estime que l’Etat doit intégrer davantage cette question dans les politiques publiques. Dans cet entretien, il revient aussi sur les domaines d’intervention de l’intelligence artificielle.

Quelle définition donnez-vous à l’intelligence artificielle ?
L’intelligence artificielle est une science qui existe depuis longtemps. Elle remonte aux années 1950 et consiste à amener les machines à avoir le même comportement que l’homme, c’est-à-dire des machines capables de simuler l’intelligence. C’est à la fin des années 1940 que la communauté des chercheurs s’est interrogée sur la faisabilité d’un tel projet. Par la suite, Alan Turing a mis en place un test pour démontrer la possibilité d’une machine à être intelligente ou pas. Mais, ce n’est qu’en 1956 que la communauté scientifique a sorti, pour la première fois, le terme intelligence artificielle.

Comment fonctionne-elle ?
L’intelligence artificielle est un mix entre différentes sciences comme l’informatique, les mathématiques, la biologie, la psychanalyse, la sociologie, etc. En fait, il s’agit de mixer différents domaines de la science afin d’en créer des algorithmes qui permettent de résoudre des problèmes.
Quels sont les domaines d’intervention de l’intelligence artificielle ?
L’intelligence artificielle peut être appliquée à tous les domaines où on pourrait utiliser la capacité de calcul et de décision. Elle peut être utilisée dans l’agriculture, la santé, le transport, l’éducation. On peut aussi l’utiliser sur tout ce qui est prédiction telle que la météo, le changement climatique, entre autres. C’est pour cette raison que le Président de la Russie, Vladimir Poutine, disait que celui qui maîtrise l’intelligence artificielle dominera le monde. Nous sommes dans une course mondiale où le Sénégal et l’Afrique, en général, peuvent avoir les mêmes armes que tout le monde. Il suffit de maîtriser l’informatique, les mathématiques et d’être ouvert aux autres sciences telles que la génétique pour avoir des algorithmes très puissants. L’Etat doit prendre conscience de cette opportunité et l’intégrer dans les politiques publiques, d’autant plus que l’Union africaine commence à prendre conscience de l’intérêt et de l’importance de l’intelligence artificielle. Elle a fini de l’intégrer dans les projets phares de l’agenda 2063. Il y a beaucoup de branches dans l’intelligence artificielle. Nous y retrouvons tout ce qui est modélisation et représentation des connaissances. Il y a également pas mal de choses sur le web sémantique et l’anthologie. Il y a une autre branche aussi importante, à savoir le «machine learning» communément appelé (Mi) qui renvoie à plus d’apprentissage, à la robotique. C’est aussi une déclinaison de l’intelligence artificielle. Le « machine learning » donne à l’ordinateur la capacité d’apprendre, et de créer à partir de cet apprentissage un modèle de comportement face à un problème donné. Par exemple, en médecine, la machine apprend à reconnaître le cancer du sein sur des images. C’est une méthode utile dans les différents domaines. Concernant le «deep learning», c’est aussi une méthode du «machine learning». Elle est basée sur le réseau de neurones multicouches. C’est le fait d’avoir un réseau avec plusieurs couches qui permet d’avoir une abstraction sur les représentations a priori des données que nous avons. Ce qui donne à l’ordinateur plus de capacités à passer cette étape de représentation.

http://www.lesoleil.sn/dr-seydina-ndiaye-letat-doit-integrer-lintelligence-artificielle-dans-les-politiques-publiques/

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 337 fois
Economie-Finances


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance