Recherche

DIASPORA - Association pour le développement : Une nouvelle vision pour émigrés



Un projet associatif dénommé Association pour le développement (Asdev) a été mis en place, en même temps, en France et au Sénégal.

Il est le fruit d’une réflexion menée par un groupe d’amis, d’intellectuels, d’experts en microfinance et en développement, et de partenaires du Nord et au Sud sur l’actualité de l’émigration, la situation des migrants africains en Europe et sur la difficulté du contexte socio-économique dans bien de pays.

Un contexte marqué par une situation de pauvreté avancée. Il a une vocation d’Ong de solidarité internationale, pour «la promotion du droit à l’initiative économique, le développement d’initiatives sociales d’insertion par l’activité économique des personnes en grande difficulté», explique-t-on dans un communiqué. Il s’agit, lit-on «d’agir, autrement, pour un monde des équilibres, une solidarité agissante au profit des exclus d’ici et d’ailleurs, un développement pour tous, une humanité pour l’homme et par l’homme».

L’initiative est de Saliou Dramé, un Sénégalais vivant en Europe qui veut prendre en compte «les préoccupations du développement en Afrique par une expertise locale de manière plus efficiente, plus accessible aux populations». Ceci dans la solidarité, la justice et le développement. «C’est la foi en l’homme tout court», explique M. Dramé.

Ce projet associatif, qui va tenir sa première assemblée générale le mois de mai prochain, inscrit à son programme le renforcement de la convergence sociale par l’insertion socio-professionnelle des exclus et la promotion de leur droit à l’accès aux services. Il y a aussi le renforcement de la dynamique du co-développement favorisant et facilitant le retour, la prise en charge et l’accompagnement de migrants dans une perspective de retour actif au pays d’origine en leur offrant la possibilité d’être des acteurs directs de son développement, l’appui et le financement des migrants en situation d’auto-emploi en France, de même que l’Education, la Santé, le genre, etc.

Le Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3359 fois
Asdev


Commentaires articles

1.Posté par cisse le 06/05/2008 22:52

Salam,
je suis étudiant à Metz et cette initiative est à encourager parce qu'il est porteur de grands projets pour tous. Il est aussi intéressant dans le sens où il dépasse beaucoup de clivages que je me taierai de citer et considère l'homme dans son besoin!
Que le Tout- Puissant le soutienne par la grâce de Seydina Mouhammad Sala lahou aleihi wasalama et la valeur de ses Sahabas!
Amine!
inchallah tout ira bien!

2.Posté par ASDEV le 08/05/2008 20:52
Si vous souhaitez vous joindre à cette initiative, vous nous contacter à l'adresse suivante : asdevasso@yahoo.fr

3.Posté par djitte le 08/05/2008 20:57
Le développement de l’Afrique et particulièrement celle du Sénégal, nécessite que ceux qui sont à l'extérieur, intellectuels, travailleurs immigrés dans le bâtiment ou simples vendeurs dans les marchés se retrouvent dans une structure comme celle d'ASDEV.

Cette retrouvaille vise une meilleure mutualisation de nos efforts afin d'accompagner les projets des uns et des autres. Elle tend également à un partenariat qui non seulement protège et développe les projets que nous accompagnerons, mais surtout elle permet d’activer les leviers des vecteurs culturels convergents. A quelques mois du centième anniversaire du « festival mondiale des arts nègres » pour 2009 , une telle initiative est la bien venue afin de sensibiliser sur les réels problèmes des africains. Notre patrimoine culturel auquel Aimé Césaire tenait tant, ne doit aucunement tomber en déliquescence.

Les actions que cette association mettra en œuvre, épauleront les territoires d'accueil que nous partagerons avec plus de respect. Les français souvent aiment l'Afrique et souhaitent au plus vite que l'on éradique la misère, la maladie, pour un meilleur système sanitaire et social au Sénégal comme ailleurs. Par une action concertée une meilleure assistance du monde paysan sera envisageable. Je pense à la crise alimentaire qui sévit un peu partout dans le monde.
Dès lors, un meilleur partenariat avec les paysans français qui pourraient avec leur surplus de blé, de tracteurs et autres outils agricoles, être de vrais donateurs à ce niveau. Pour ceux qui ne le savent pas dans ces pays ce sont des occidentaux qui inondent les marchés de légumes pour empêcher les producteurs locaux de pouvoir suivre avec des revenus inférieurs à la normale. L'éthique du commerce équitable doit enfin voir le jour à travers les conventions signées entre les dirigeants des pays africains et européens.
C’est à travers des initiatives qui seraient de l'ordre de récupérer au nord certains excédents, toujours sous formes de convention avec les agriculteurs français 'AFDI", par exemple ou avec l'Union européenne, que nous arriverons à une concurrence acceptable. Ceci est valable pour le coton et pour le riz. Nous suggérerons par ailleurs à l'OMC d'étendre cette mécanique aux exportateurs des pays asiatiques ou américains en général. La crise est finalement liée à la famine.
En résumé les esprits en quête de formalisme et de mutualisation pour s'occuper de la lutte contre la misère et la faim sont les meilleurs gages d'un capitalisme florissant et non assassin pour nos populations d'Afrique.

.
A propos de la participation d'ASDEV sur la lutte contre le chômage des immigrés, c'est un autre créneau pour joindre l'utile à l'agréable mais aussi participer à l'éradication de fléaux comme le chômage dans les pays d'accueil. Un tel support ne doit ni susciter la haine, ni susciter la paresse. Y participer serait un devoir. Toutes bonnes volontés seraient un plus pour tendre vers l’autosatisfaction.

Le vrai développement est dans la complémentarité des Hommes sur terre, et sûrement ailleurs, ne serait-ce que dans les rêves d'un monde meilleur. En WOLOF j'ai appris que "yanukati kheudeenn dañiuy yeggo" et moi je rajouterai « fooy deem yoobaleel sab aand ta buko fa faaté ».

Voilà Chers Amis et Bonnes Volontés de tout bord, on peut commencer par choisir un endroit comme le Sénégal. Le nord et le sud de ce pays seraient des réceptacles à forts potentiels.


4.Posté par Mbacke le 27/05/2008 00:34
Je trouve que c'est une bonne initiative. Il faut juste en croire et implorer l'aide du Tout Puissant

5.Posté par ASDEV le 29/05/2008 21:03
Bonjour Mbacké. Vous avez bien vu. Vous pouvez vous joindre à cette initiative et la soutenir. Que vous soyez au Sénégal ou en France, vous pouvez prendre contact nous en nous envoyez un mail (asdevasso@yahoo.fr) et en passant par la vitrine de ASDEV (asdevasso@yahoo.fr)

6.Posté par DIOP MOUHAMADOU le 26/02/2011 20:23
salam je sius senegalais et j habite a dakar je fais la mecanique general et je dispose dun atelier de fabrication mecanique
vu les faible moyne nous sommes arriver a metre une striture en mache depuit 8 annees
et nous avions former plus dune disaines de jeunes dans mon quartier qui s appel thiaroye/mer ; rapeler vous ces le quartier ou ilyavais plus de 200 mortsdans l imigration clandiestine
nous vous soliciton pour du materiel mecanique ocations .TOUR FRAISEUSE ALESEUSE PERCUESE ET POSTE SOUDURE et cecie nouspremaitrai de mieux former ces riscieures mercie a plus tard

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance