Recherche

DEVELOPPEMENT LOCAL - Pour une gestion axée sur les résultats : Le Pndl mise sur les acteurs



Les acteurs de la décentralisation sont en train d’être initiés aux concepts de la gestion axée sur les résultats, pour optimiser les résultats avec plus d’efficacité dans la mise en œuvre des activités.


Cette activité de renforcement des capacités participe, selon le Secré­taire exécutif du Pndl, à l’amélioration des performances des acteurs. En effet, le Bureau de la Banque mon­diale à Dakar, le Pndl, ainsi que les principaux animateurs du secteur de la décentralisation, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Projet de développement participatif (Pdlp), ont pour objectif de réussir le défi de développement local. Pour ce faire, ils souhaitent évoluer sur un re­gistre où les résultats devront cons­tituer le seul viatique. C’est pour­quoi les animateurs du Pndl comptent davantage inscrire leurs activités sous le sceau de la gestion axée sur les résultats.
Après la mise en place d’un mo­dèle de suivi-évaluation plus participatif, garantissant un niveau d’implication plus élevé des différentes parties concernées, en particulier les Collectivités locales, le Pndl change de cap et veut rompre avec le constat particulièrement observé au niveau des Collectivités locales, où les nombreuses activités se mènent sans que les produits obtenus n’aboutissent aux effets escomptés. D’où l’enjeu de recentrer les activités, avec en toile de fond, un recadrage des résultats attendus, une mise à niveau des parties prenantes, afin d’être en phase avec un des principes de la Décla­ration de Paris et, ainsi, relancer la mise en œuvre du programme sous d’autres perspectives.
Selon les responsables chargés de la mise en œuvre du Pndl, même si la question du suivi-évaluation constitue une préoccupation majeure pour leur structure, au regard des importants efforts financiers de l’Etat du Sé­négal et des partenaires, il n’en demeure pas moins que le fait de suivre les activités et d’en me­surer les impacts, a été toujours considéré com­me une activité focale. «L’objectif étant de s’assurer de l’utilisation effective et efficiente des ressources al­louées au programme. Cela passe nécessairement par une maîtrise des concepts et outils de la gestion axée sur les résultats», précise-t-on.
En outre, sur un autre re­gistre, «l’­affectation des ressources et la reddition des comptes étant des éléments constitutifs d’une fi­nalité d’une ap­proche de ges­tion axée sur les résultats, il de­vient, dès lors, urgent pour un programme d’envergure comme le Pndl, de bâtir sa prise de décision sur une qua­lité de l’information, en soutenant quotidiennement les procédures d’élaboration des grandes décisions et en encourageant les ac­teurs à être en situation permanente d’apprentissage», précise le ministre délégué aux Collec­tivités locales et à la Décentralisation.
Pour le représentant des élus lo­caux, El hadji Malick Sy Guèye, de l’Union des associations d’élus lo­caux (Uael), «le rythme effréné au­quel le Pndl nous soumet dans la dynamique d’atteinte des ré­sultats nous rassure. L’affir­ma­tion, de plus en plus accentuée du cadre fédérateur des interventions en matière de décentralisation et de développement local impose une nouvelle ap­proche fondée sur la rationalité dans l’utilisation des ressources».
D’après le ministre délégué aux Collectivités locales et à la décentralisation, «la gestion axée sur les résultats est devenue une pratique in­con­tour­nable en ce sens qu’elle permet de gérer les ressources et d’améliorer le processus de décision en vue d’obtenir des résultats de développement con­crets».


Assane DEME
Le Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3786 fois
Programme National de Développement Local (PNDL)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance