Recherche

DÉVELOPPEMENT LOCAL : Les communes plus visibles grâce à un annuaire

L’annuaire des communes du Sénégal initié par l’Association des maires du Sénégal (Ams), a vocation d’outil d’information et de communication de référence, est désormais disponible.



A en croire le président du comité scientifique du projet d’annuaire, Khalifa Mboup (maire de Kébémer), le document comporte des informations essentielles sur les 110 communes (67 de villes et 43 d’arrondissement) de la mandature 2002-2007, prorogée jusqu’en début 2009. Composé de 5 chapitres étalés sur 338 pages, l’annuaire met à disposition des données sur les budgets et les comportements financiers des communes, leurs profils physiques et historiques, ainsi que celui des élus locaux et du personnel municipal. Le document retrace aussi le processus de décentralisation et donne un aperçu de programmes et projets d’appui à la politique de développement local.

Pour le maire de Nioro, Mohamadou Mbaye, ce sont là autant d’aspects, « souvent mal documentés du développement municipal », qui ont la vocation de rendre visible ce qui se fait au Sénégal en la matière. Il était en tout cas temps que l’Ams produise un document de référence du genre, a dit Amadou Tidiane Wane, son coordonnateur et édile de Kanel qui présidait la cérémonie aux côtés du doyen des maires et élus locaux du Sénégal, Thierno Birahim Ndao. Initié pour la première fois par l’Ams, le projet a été réalisé en collaboration avec le cabinet « Impact » et soutenu financièrement par l’Agence de développement municipal (Adm).

L’annuaire, qui a été élaboré avant la promulgation du récent décret sur la réforme territoriale, ne tient certes pas compte du nouveau découpage administratif ni de la décision de dissolution de certaines municipalités (à l’instar de Thiès) mises sous délégation spéciale. D’autre part, le secrétaire général de l’Ams, Khalifa Mboup, a récusé les accusations de « plagiat » portées contre l’association, et relayées dans la presse à l’annonce du lancement de l’annuaire des communes du Sénégal.

Selon M. Mboup, le document présenté a été initié, conçu et réalisé par l’Ams, avec l’appui de l’Adm (Agence de développement municipal). « Donc on ne peut pas parler de plagiat, dès l’instant que nous en sommes les acteurs et producteurs », a-t-il indiqué.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 851 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance