Recherche

DÉCENTRALISATION : Renforcement des moyens des perceptions municipales



Le ministre des Collectivités locales et de la Décentralisation, Aliou Sow, a procédé vendredi dernier à la remise officielle d’un important lot de matériels destinés à renforcer l’opérationnalisation des perceptions départementales intervenant dans la mise en œuvre du Programme national de développement local (Pndl) aux responsables de la Direction générale de la comptabilité publique et du trésor (Dgcpt).

En remettant cet important lot de matériels et d’équipements, Aliou Sow a souligné son caractère symbolique qui, selon lui, cristallise toute son importance autour des principes qui structurent la Décentralisation. D’après le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, elle se situe au moment où la révision du manuel de procédures du Fonds de développement local initiée par le Pndl en synergie avec la Dgcpt est achevée. Ce qui laisse entrevoir, selon lui, des perspectives intéressantes pour le financement du développement local. Les conclusions de cet important instrument confirment davantage les perspectives dressées par le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, pour une Décentralisation attractive, forte et imaginative, a-t-il souligné. Certes, dira-t-il, l’aboutissement de ce processus a pris du temps, mais il affirme que cela n’entache en rien sa pertinence. Car, le défi est encore présent et les attentes au niveau des perceptions départementales sont très fortes.

Défi

S’adressant au directeur de la Dgcpt, M. Sow a dit son optimisme puisque la démarche rigoureuse de gestion des deniers publics ainsi que le désir d’automatiser leurs structures pour un traitement diligent de toutes les requêtes financières émanant des collectivités locales, démontrent à bien des égards leur souci de s’inscrire dans un processus de modernisation des Finances publiques sénégalaises.

C’est pourquoi, d’après M. Sow, il a été singulièrement visé de faire assurer par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique et à juste titre, les missions d’impulsion, de supervision, de coordination et de suivi des processus de réformes identifiées au niveau du Pndl. L’un des aspects les plus attendus est bien entendu la promotion de la mobilisation des ressources financières au niveau des collectivités locales, à travers l’élaboration des textes relatifs à la réforme de la fiscalité locale et à l’application des mesures y afférentes. Enfin, le ministre dira que nous tous, engagés dans un processus irréversible d’approfondissement de la Décentralisés et que selon lui, la Dgcpt offre un cadre opportun de consolidation de nos expériences pour la réussite des actions, en assurant la collaboration entre secteur, tout en faisant en sorte que le leadership de la collectivité soit renforcé. Après avoir souligné la forte implication de la Dgcpt, son directeur général, M. Mamadou Moustapha Sarr, a dit que son service amorce une phase importante devant aboutir à une mutation profonde de ses structures et missions, ce qui devait les conduire à renforcer le volet de leur métier sur la gestion des finances des collectivités locales.

Partenariat

La Dgcpt déjà forte dans ce domaine aspire à renforcer cette présence et à mettre son expertise au service du développement local. M. Sarr dira que déjà, des résultats tangibles sont perceptibles avec le plateau technique qui s’est considérablement amélioré dans les postes comptables et que l’appui en mobilier et matériel est devenu plus régulier et plus appréciable. Quant à M. Samba Guèye, directeur exécutif du Pndl, il dira que cet appui de 50 millions de francs Cfa se situe dans le cadre de l’exécution de la convention de partenariat établie entre les deux entités. Il s’agira, d’après M. Guèye, pour le Pndl, d’appuyer institutionnellement la direction nationale pour le renforcement de ses capacités en vue de l’exercice effectif et efficace des missions qui lui sont dévolues dans le cadre de cette convention. En conclusion, M. Samba Guèye dira que la Dgcpt a en charge des réformes en sa qualité d’agence d’exécution du Pndl et que l’un des aspects les plus attendus est la promotion de la mobilisation des ressources financières au niveau des collectivités locales. Il a aussi souligné la réforme supranationale en cours d’élaboration au niveau de l’Uemoa pour reformuler la nomenclature budgétaire des collectivités locales et dont l’aboutissement impactera positivement sur la gestion des collectivités locales.

Pape Sanor DRAME
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1796 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance