Recherche

DÉCENTRALISATION : Le village de Médina-Mary veut être érigé en Communauté rurale



En vue de rapprocher les populations des centres de décision, mais aussi développer Médina-Mary, les populations de cette localité du département de Vélingara veulent une Communauté rurale. Ils avancent comme arguments l’étendue de la zone, quelques infrastructures de base et une bonne coopération décentralisée.

Les populations, cadres, ressortissants et partenaires internationaux du village de Médina-Mary dans le département de Vélingara réitèrent, à l’Etat du Sénégal, leur demande d’ériger leur localité en chef-lieu de Communauté rurale.

Plusieurs arguments militent en faveur de l’érection du village centre le plus éloigné de Vélingara (25 km) en chef-lieu de Communauté rurale, estiment-ils. De leur point de vue, « la Communauté rurale de Kandia, dans laquelle se trouvent le village et de nombreuses autres localités, compte plus de 72 villages et hameaux. De par sa taille, son étendue et sa dimension, elle a montré ses limites ». Il s’y ajoute que de nombreuses localités situées dans la même aire géographique que Médina-Mary sont éloignées de Kandia et par conséquent de l’administration locale.

« Il n’est pas possible de la développer aussi facilement, d’autant plus que chaque jour, naissent des besoins nouveaux des populations en matière de santé, de lutte contre la pauvreté, de construction de routes, écoles, forages, etc. », soutiennent-ils. Ces besoins nouveaux, croient-ils, nécessitent des réponses rapides que la Communauté rurale de Kandia, dans sa forme actuelle, ne peut pas apporter. Ils estiment qu’au moment où la tendance consiste à rapprocher les populations des centres de décisions, il y a nécessité de scinder en deux la Communauté rurale de Kandia, en érigeant Médina-Mary en chef-lieu de Communauté rurale.

A les en croire, Médina-Mary jouit d’une grande confiance auprès de l’administration territoriale et des partenaires au développement. Il ne cesse d’abriter des manifestations officielles, polarise des dizaines de villages. A cause de sa position géographique, Médina-Mary est un carrefour économique et commercial potentiellement très important. Son érection en Communauté rurale va faciliter le développement socio-économique de cette partie du département de Vélingara qui dispose déjà d’infrastructures sociales de base.

Au plan international, apprend-on, cette localité est soutenue par l’Association internationale pour Médina-Mary (Aimm). Une association reconnue officiellement en France en mai 2004 et au Sénégal en juillet 2005. L’Aimm est basée à Noiron-sur-Seine (Bourgogne) et regroupe des membres français, suisses et sénégalais, sympathisants ou ressortissants du village de Médina-Mary. Elle a pour but d’œuvrer en faveur du développement socio-économique de la zone et de l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1668 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance