Recherche

DÉCENTRALISATION : L’harmonisation des interventions enclenchée à Podor



Le département de Podor a organisé sa rencontre d’harmonisation des interventions en matière de Décentralisation. 22 collectivités locales y avaient pris part.

Le préfet de Podor, El Hadji Bouya Amar a présidé l’atelier de restitution départementale de Podor en prélude à la conférence régionale d’harmonisation des interventions prévue ultérieurement. « Le temps est arrivé avec des collectivités ayant à leur tête pour la plupart des intellectuels de transformer radicalement la conduite des affaires publiques en milieu décentralisé, cette démarche républicaine donne plus d’autonomie aux élus tout en leur concédant une gestion de proximité pour leur développement économique, social et culturel ».

C’est dans ce cadre que les élus des 12 communes et des 10 communautés rurales se sont retrouvées à Podor, pour la restitution départementale.

Un comité technique restreint, sous l’égide de l’Agence régionale de développement (Ard) a présenté un document introductif, choisi au préalable et qui s’articulait autour de deux grands axes : les services sociaux de base, avec les « besoins en infrastructures des collectivités locales de la région » et le « programme d’action des intervenants pour 2010 ».

Citant l’article 36 du code des collectivités locales qui demande aux gouverneurs des régions de faire une articulation pour traduire cette volonté, concernant la région du Fleuve, l’Ard et la Coopération Lux-Développement étaient sur le terrain du département de Podor ; dans le choix des services sociaux de base, l’Education, la Santé et l’Hydraulique « qui ont toujours occupé une part importante des investissements de l’État, des collectivités locales et des partenaires au développement ». Malgré les efforts, il reste beaucoup à faire pour atteindre les objectifs fixés.

Les maires, les présidents de communauté rurale, les chefs de services des différents secteurs sont revenus sur la restitution du programme d’action relatif à leurs collectivités respectives. Des rectificatifs, des contributions et autres apports d’informations utiles, assortis de propositions utiles ont retenu ce beau monde pendant sept heures d’horloge. Podor, qui fait les deux tiers de la région de Saint-Louis, a trouvé une dynamique constructive avec la rencontre, a déclaré le préfet Bouya Amar, avant d’ajouter que dorénavant « le Budget consolidé d’investissement va être décentralisé ».

Amadou D. NIANG
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1760 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Commentaires articles

1.Posté par TIdiane NDIAYE étudiant en developpement local le 21/08/2010 19:45
Je salut vraiment ces approches mais rien ne fera tant que la decentralisation ne trouve son essence et sa raison qui se resume en deux mots:LIBERTE ET PROXIMITE.
Mais aussi il faut qu'il est des suivi et evaluation des actions menees
MERCI

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance