Recherche

Cluster de Pout : la SCA et l'UE à la rencontre des producteurs



Pout (Thiès), 9 mai (APS) - La visite de travail vendredi du Secrétariat exécutif de la Stratégie de croissance accélérée du Sénégal (SCA) et de l’Union européenne (UE) sur le territoire éco-géographique du "cluster fruits et légumes" de Pout vise à amorcer une concertation sectorielle pour la mise en œuvre des instruments de politique publique dans le domaine de la production agricole au Sénégal, en vue de l'amélioration de la croissance économique.

La précision a été faite par le secrétariat permanent de la SCA, Ibrahima Wade, à l’occasion de ce déplacement. Cette démarche inclusive pour accompagner les producteurs à travers la mise en place des clusters fruits et légumes sur tout le territoire vise à donner aux producteurs sénégalais, les possibilités d’accroître leurs productions à l’image de ceux de Pout, un exemple de réussite, a-t-il souligné.

Il a indiqué que les producteurs de cette zone vont bientôt disposer de hangars de stockage et de conservation des fruits légumes.

Il a promis de mettre à leur disposition, l’unité de transformation située niveau du Centre de recherche et d’essai (CRE) de Pout.

Pierre Sacare, conseiller économique à la délégation de l’UE au Sénégal, souligne que, dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED), l’UE compte travailler sur la structuration de certaines filières stratégiques, en lançant une étude d’identification d’une quinzaine de filières porteuses sur tout le territoire sénégalais.

Il a signalé que l’UE a déjà appuyé 124 producteurs dans la zone des Niayes, dans le cadre de la culture de la mangue bio, ce qui a permis aux bénéficiaires d’exporter vers l’Europe.

Selon lui, un financement de 25 millions d’euros va être mis à la disposition des producteurs par l’UE, pour le développement de l’agriculture à travers les filières du riz, de la banane, du maïs, du lait et de l’oignon, pour favoriser la sécurité alimentaire au Sénégal.

M. Sacare ajoute que l’UE va également dégager un financement de 65 millions d’euros pour favoriser l’agriculture durable au Sénégal.

Malick Sy, coordonnateur des clusters à la SCA, soutient que leur mise en place vise à renforcer la dynamique de la compétitivité des producteurs des fruits et légumes et leur permettre d’avoir de la valeur ajoutée.

L’approche territoriale, qui vise à toucher l’ensemble des régions du Sénégal, est un objectif de la SCA avec l’installation des clusters, qui sont de petites et moyennes entreprises (PME) d’une même filière dotées d’une bonne organisation professionnelle afin de réaliser une économie d’échelle sur des chaînes de valeurs.

Quant à Malick Ndiaye, responsable du cluster de Pout, il a souligné que cette entité regroupe aujourd’hui 600 entreprises, qui utilisent plus de 4 200 personnes pour la main-d’œuvre, laquelle travaille dans 2 577 exploitations, dont les 45 pour cent sont dans la zone de Diender.

Il a indiqué que les exploitations de la zone de Pout produisent chaque année 7 500 tonnes de mangues. Mais selon lui, les producteurs font face à des difficultés liées aux besoins d’intrants et d’équipements agricoles pour booster leur production.

BD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 209 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance