Recherche

Cibles vulnérables et exposés au Vih/Sida : Les conducteurs de motos ‘Jakarta’, relais pour la sensibilisation



30 conducteurs de motos ‘Jakartas’ viennent d’être sensibilisés, pendant deux jours, sur le Vih/Sida et la promotion de la santé de la reproduction, par le centre conseil Ado de Sédhiou, en collaboration avec l’ong médicos del mundo. Ces jeunes qui sont en contact direct avec les filles qu’ils déposent dans tous les coins de la ville, et avec qui, ils entretiennent des relations particulières, ont été choisis pour servir de relais dans le cadre de cette sensibilisation.

Après les élèves comme premiers cibles pour la sensibilisation sur le Vih/Sida et la promotion de la santé de la reproduction, le centre conseil des adolescents de Sédhiou en collaboration avec l’Ong Médicos del mundo a pris les conducteurs de motos ‘Jakarta’.Plusieurs raisons ont conduit à cette nouvelle orientation.En l’absence de taxis urbains, les motos ‘Jakartas’ constituent le moyen privilégié de déplacement urbain à Sédhiou.Et, en raison du très mauvais état des routes, les contacts sont fréquents entre les conducteurs et leurs clients constitués, la plupart du temps de filles.Créant ainsi une certaine complicité entre eux. Les conducteurs de motos ‘Jakarta’ disposent d’un certain pouvoir d’achat, et la pauvreté aidant, ils proposent souvent aux filles de les déposer régulièrement à l’école ou au marché, en échange de relations sexuelles. Ce sont des rapports sexuels non protégés’, a avancé Cheikh Guèye coordinateur de l’Ong.Or, souligne-t-il, ‘le taux de taux de personnes vivant avec le Vih/Sida est de 2,2 %, largement au-dessus de la moyenne nationale qui est de 0,7 %. Un taux que le centre conseil Ado de Sédhiou cherche à stabiliser à un taux de 2 % et qui s’explique, selon son coordonnateur, par la porosité des frontières avec la Gambie et la Guinée-Bissau, les nombreux marchés hebdomadaires et ‘Gamou’ qui favorisent le libertinage sexuel. A cela, il faut ajouter, poursuit-il, la jeunesse qui est très active sexuellement et l’insécurité qui empêche d’accéder à certaines zones pour la sensibilisation.
Dans ce contexte, les conducteurs de ‘Jakartas’ constituent un groupe vulnérable et exposé. Parce qu’étant très en contact avec la gent féminine, a réaffirmé Lansana Badjo, assistant de projet à Médicos del mundo dont l’objectif est de renforcer le système de santé, en particulier, la santé sexuelle et reproductive des groupes les plus vulnérables.Au cours de la sensibilisation, les jeunes ont appris l’anatomie de l’homme, le fonctionnement de son organisme, mais aussi, comment porter le préservatif et où s’en procurer. Ils se sont engagés à ne plus faire de rapports sexuels non protégés.
‘Nous sommes jeunes et nous avons envie de nous distraire après le travail’, a expliqué Mamadou Lamine Daffé, le président des conducteurs de motos ‘Jakarta’, qui reconnaît tout de même que la sensibilisation dont ils ont bénéficié leur a appris beaucoup de choses qu’ils ignoraient. Ce qui va les pousser à changer positivement de comportements. Ils s’engagent, en outre, à servir de relais pour, à leur tour, sensibiliser leurs clients, leurs amis et même leurs voisins par rapport au Vih/Sida et à la promotion de la santé de la reproduction.
Robert DIANDY
Wal Fadjri


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 779 fois
Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance