Recherche

Campagne 2013 : le CNCR veut s’engager dans le reboisement



Ziguinchor, 23 mai (APS) - Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) envisage de se lancer dans la campagne 2013 de reboisement, pour lutter contre la dégradation de l’environnement, a déclaré, jeudi, Malamine Sané, un responsable de l’organisation paysanne à Ziguinchor (Sud).

‘’Nous avons des propositions concrètes concernant la dégradation de l’environnement. Les producteurs ont (émis) le besoin de pouvoir se lancer véritablement cette année dans une campagne de reboisement’’, a-t-il indiqué, lors d’un point de presse.

Le CNCR a entamé depuis mardi une tournée dans la région de Ziguinchor pour discuter avec les producteurs sur les préparatifs de la campagne agricole 2013 et faire le bilan de la précédente.

M. Sané, par ailleurs président régional de la Fédération des organisations non gouvernementales du Sénégal (FONGS), a signalé que le CNCR avait besoin d’un appui de l’Etat pour trouver les plants nécessaires à cette campagne de reboisement.

Il a indiqué que le CNCR comptait mobiliser les producteurs pour cette campagne de reboisement, identifier les espèces à reboiser.

Malamine Sané a lancé un appel au ministre de l’Environnement et du Développement durable, Haïdar El Ali, pour formaliser un partenariat avec le CNCR afin de permettre aux producteurs de s’investir dans la protection de la nature.

Par ailleurs, pour la campagne agricole 1013, les producteurs de la région de Ziguinchor émis plusieurs doléances relatives au retard des semences, à la qualité de l’équipement agricole, aux problèmes phytosanitaires, à la non implication des fonds tirés de la commercialisation des aliments de bétail, a-t-il dit.

Le responsable du CNCR a invité les producteurs à faire l'effort de produire leurs propres semences. Il a salué la mise en place de coopératives de semences de riz et d’arachides dans le département de Bignona qui, selon lui, ont donné des résultats satisfaisants.

M. Sané a annoncé que l’Entente de Diouloulou, qui regroupe les coopératives de producteurs, a déjà commencé la distribution de semences de riz, en attendant le complément octroyé par l’Etat.

Aziz Badji, président du Cadre régional de concertation des ruraux (CRCR), a dit que l’Etat devait 7 millions de francs CFA à l’Entente de Diouloulou pour la vente de semences de riz.

Selon lui, les producteurs regroupés autour de l’Entente de Diouloulou ont développé un vaste programme de multiplication de semences certifiées de riz et d’autres spéculations cultivées en Casamance.

Il a plaidé pour une meilleure prise en compte par l'Etat de la nécessité de reconstituer les stocks de semences.

ASB/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 76 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance