Recherche

CREATION DE LA SOPROSEN Les élus locaux applaudissent



Les élus locaux du Sénégal applaudissent l’initiative de l’Etat de créer une société nationale chargée de la collecte, du transport et du traitement des déchets solides. Ils ont dévoilé cette position lors d’une conférence de presse tenue à Dakar hier mercredi 28 septembre.
 
L’Union des associations d’élus locaux (Uael) «adhère totalement» et soutient «l’heureuse initiative» de la création de la Société pour la propreté du Sénégal (Soprosen S.A) qu’elle appuie «avec un engagement sans faille». Les élus locaux ont exprimé leur adhésion à la Soprosen hier, mercredi 28 septembre lors d’une conférence de presse tenue à la Maison de élus locaux, suite à une série de concertations (les 7 et 26 septembre) avec le ministère en charge du Cadre de vie.

Dans une déclaration lue par le maire de Tivaouane, Malick Diop, par ailleurs Vice-président de l’Association des maires du Sénégal (Ams), l’Uael qui apprécient cette «démarche participative» du gouvernement à sa «juste valeur» note que «personne, ni aucune autre organisation ne saurait, mieux les élus locaux, identifier leurs difficultés et leur trouver de surcroît, des solutions pertinentes».

C’est pourquoi, à l’occasion de ces rencontres, les élus locaux ont fait des observations par rapport à la Soprosen. Il s’agit d’une «participation égalitaire entre l’Etat et les collectivités locales dans la constitution du capital de la Soprosen S.A, de la réservation du poste de président du Conseil d’administration de la société aux collectivités locales, de la représentation au Conseil d’administration de chaque ordre de collectivité locale (Association des régions, Ams, Association nationale des conseils ruraux du Sénégal ». Ces propositions sont le reflet de l’engagement total de l’Uael à participer, aux côtés de l’Etat, à une bonne administration de la société et traduit son implication totale dans sa mise en œuvre précise le maire de Tivaouane.

Pour Malick Diop, « la prise en compte de la gestion des déchets biomédicaux, des déchets d’abattoirs, de la récupération et de la valorisation des ordures pour la production de compost ou d’énergie présente à elle seule un gage de développement local endogène, par la création d’emplois et de richesse au profit des populations sur l’étendue du territoire ». C’est pour toutes ces raisons que la Soprosen S.A rencontre l’adhésion des élus locaux poursuit-il.

La Soprosen S.A créée par la loi 2011-17 a pour mission d’assurer toutes les activités de nettoiement public, de pré-collecte, de collecte, de transport, de transformation/valorisation et de stockage des déchets solides, de mettre en place des filières de gestion des déchets biomédicaux et d’abattoirs, aux fins de leur élimination, dans des conditions compatibles avec une saine gestion de la santé des population et du respect de l’environnement, gérer l’ensemble des équipements et des infrastructures de gestion des ordures sur le territoire national et de veiller de manière permanent sur les normes et actions de salubrité publique, pour assurer un cadre de vie favorable à la santé et à l’épanouissement des populations ainsi qu’à la prévention de l’environnement.

Ibrahima DIALLO
Sud Quotidien

 

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1164 fois
APROSEN


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance