Recherche

COOPERATION DECENTRALISEE : Des projets inaugurés dans la région de Matam



En tournée dans la région de Matam ce mardi, l’ambassadeur de France au Sénégal, André Parant, en compagnie des ministres sénégalais Lamine Bâ et Abdourahim Agne, a inauguré le nouveau marché central de Ourossogui, le projet du réseau d’adduction d’eau dans le village de Sadel et le centre Aden de Odébéré. Ces trois projets illustrent, selon lui, la diversité des opérations de la coopération franco-sénégalaise et témoignent aussi l’engagement des ressortissants de la région de Matam vivant en France à œuvrer pour le développement de leur terroir.

Ourossogui étrenne son nouveau marché ...

La ville de Ourossogui, capitale économique de la région de Matam, vient d’inaugurer ce mardi son nouveau marché central. Fruit d’un partenariat entre la commune de cette ville et la région Rhône Alpes de France, ce nouveau bijou est acquis grâce à l’appui de l’association française Ados (Ardèche Drôme Ourossogui Sénégal). L’inauguration de ce marché s’est déroulée en présence des ministres sénégalais Abdourahim Agne de la Micro Finance et de la coopération décentralisée, de Lamine Bâ, ministre chargé du Plan et du développement durable et de la coopération internationale, de l’ambassadeur de France au Sénégal et du président de l’Ados, partenaire de ce projet.

Le marché couvre une superficie de plus de 6 000 mètres carrés et comprend cinq hangars de 382 tables. Cette infrastructure peut aussi abriter 130 cantines et 55 boutiques avec une capacité d’accueil de 500 commerçants.

Cette inauguration est, selon Louis Chevalier, président d’Ados, l’aboutissement d’une réflexion entre son association et la commune de Ourossogui qui a initié le projet depuis 1997. Le maire de Ourossogui Djiby Basse a rappelé les trois phases (1996, 2004-2005 et 2006-2007) ayant permis d’offrir ce nouveau marché aux populations de la région de Matam et des zones environnantes. Grâce au partenariat décentralisé noué entre Ourossogui et l’Ados, le financement de ce marché a été certes acquis non sans relever “ plusieurs défis dans la démarche ”, a indiqué Louis Chevalier.

Dès la naissance du projet, dit-il, le ministère français des Affaires étrangères s’est signalé par l’entremise de l’Ados à hauteur de 60 millions de francs Cfa. Une somme qui sera destinée à la phase d’étude et au financement du dispositif entre autres. Cette initiative sera suivie d’une contribution de la région Rhône-Alpes qui injectera 100 millions de francs Cfa dans le projet, a ajouté Louis Chevalier. La commune de Ourossogui ainsi que l’Agence de développement municipale (Adm) ont eu à contribuer à hauteur de 120 millions de francs Cfa pour l’une et 65 millions pour l’autre, a poursuivi M. Chevalier.

En plus de conforter Ourossogui dans sa position de ville-carrefour et commerçante, ce marché va permettre l’amélioration de la productivité urbaine et une augmentation des recettes municipales de la commune. “ De nouveaux emplois seront créés et des revenus additionnels permettront de réduire la pauvreté et de freiner l’exode rural ”, a estimé André Parant, ambassadeur de la France au Sénégal. A son avis, ce partenariat entre la commune de Ourossogui et Ados s’inscrit dans un cadre plus global signé entre la région de Matam et celle française de Rhône-Alpes. Abdourahime Agne, ministre de la Micro Finance et de la coopération décentralisée a révélé que depuis l’érection de Matam en région en 2002, elle a eu à bénéficier de sept “ partenariats actifs et novateurs ” dans le cadre de la coopération décentralisée. Aussi pour M. Agne, ce nouveau marché va permettre la construction d’une “ économie locale, crédible et viable ”.

Tout en se félicitant de cette nouvelle infrastructure, Djiby Basse, le maire de Ourossogui a rappelé ses partenaires que la quatrième phase du projet sera constituée de l’aménagement du site et de la construction d’un mur de clôture. “ Ourossogui grandit de jour en jour et ce marché destiné à toute la population de la région de Matam doit accompagner cet accroissement des personnes ”, a-t-il indiqué.

… et Odobéré accède à l’ Internet

La dernière étape de la visite du diplomate français était réservée au village de Odobéré situé dans la communauté rurale Ouro Sidy (département de Kanel). Aux confins du Dandé Mayo, Odobéré est un village à forte émigration.

Ainsi grâce à ses fils résidant dans l’Hexagone, avec l’appui de la coopération française notamment le projet Aden (Appui au désenclavement numérique), un centre d’accès à Internet à haut débit vient d’être ouvert dans ce village. Le projet Aden est un programme du ministère français des Affaires étrangères qui, selon André Parant a pour objectif de lutter contre la fracture numérique par la mise en place de centres d’accès à Internet dans les zones enclavées en Afrique subsaharienne. En inaugurant le centre, André Parant a indiqué que dans une région d’émigration, le lien avec les populations installées en France et ailleurs représente l’une des principales thématiques d’activités et d’utilisation du centre. Il correspond à un besoin important des habitants de la communauté rurale, a ajouté l’ambassadeur français. Dame Ndiaye, directeur de Cabinet du ministre des Télécommunications, des postes et des technologies de l’information et de la communication s’est félicité de la réalisation dudit centre qui participe à réduire la fracture numérique. Tout en magnifiant le geste de l’Association pour le développement socioculturel de Odobéré, il a invité les Sénégalais de la diaspora à multiplier cet exemple.

Ce centre est le deuxième du genre au Sénégal après celui de Coubanao dans la région de Ziguinchor.

Le centre Aden de Odobéré est équipé de dix ordinateurs avec accessoire, périphériques et secours électriques. Durant les deux premières années d’exploitation, la coopération française prend en charge les frais de connexion du centre. Le local a été construit grâce au financement des migrants d’Odobéré.
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2312 fois
Bon à Savoir


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance