Recherche

CERTIFICATION CITOYENNE : Un comité pour la révision du Code des collectivités locales



La coalition forum civil / Enda graf, avec l’appui de la coopération Luxembourgeoise et l’USAID, a mis en œuvre un programme de certification citoyenne dans les régions de Diourbel, Fatick, Louga, Matam, Thiès et Saint-Louis. Hier, sous la présidence du ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales, un atelier de validation du référentiel de la certification des collectivités a été organisé pour primer les collectivités locales qui se sont engagées dans la promotion de la bonne gouvernance.

La certification citoyenne est un concept qui repose sur une démarche inclusive et volontariste aboutissant à un label de transparence et d’intégrité à décerner sous forme d’une sanction positive à la gestion d’une collectivité locale. C’est une initiative du forum civil et de ses partenaires qui apparaît comme étant de l’avis de Aliou Sow, extrêmement importante. Elle vise, selon lui, la bonne gouvernance, la transparence, mais surtout dira-t-il, l’efficacité et la démocratie au niveau des collectivités locales.

La phase pilote a intéressé des communes et communautés rurales qui se sont engagées volontairement pour promouvoir la démocratie et la transparence, pour atteindre l’efficacité et les résultats positifs par un processus d’implication des citoyens. C’est pourquoi a indiqué le ministre de la Décentralisation, le gouvernement s’est engagé à accompagner ce processus. Il a dit que l’obligation de résultats dépend des moyens, mais malgré tout, le gouvernement a l’obligation de veiller sur l’utilisation légale, efficace et régulière des ressources financières. Une telle politique va maximiser, de l’avis de Aliou Sow, l’impact de la gestion des ressources mais aussi de rendre à la notion d’audit ses lettres de noblesse. Autrement dit, elle permet d’orienter l’action dans le bons sens et non pas à venir constater des fautes de gestion dont la profondeur est assez dangereuse pour la cohésion sociale. Il faut oser être un réformateur a clamé le ministre de la Décentralisation.

De son point de vue, le Code des collectivités locales actuel est obsolète et dépassé, beaucoup de ses dispositions n’étant plus applicables, bloquent certaines initiatives. Pour cela, il a institué un comité en charge de la révision intégrale du Code avec la participation de tous les acteurs concernés. Il faut en d’autres termes, a soutenu M. Sow, conformer le Code aux exigences du moment, à la transparence et à l’efficacité, que le chef de l’Etat, en créant l’agence de développement local. Aliou Sow a enfin remis des diplômes aux maires et présidents de conseils régionaux qui se sont illustrés dans la mise en œuvre effective du programme de certification citoyenne.

Amath Sigui NDIAYE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1429 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance