Recherche

CASAMANCE : VALORISATION DES PRODUITS AGRICOLES ET LAITIERS Le PROVAEC sur le chemin de l’autosuffisance alimentaire

Les agro-transformateurs de la Casamance ont offert cette semaine au public de Sédhiou, une séance de dégustation des produits locaux ayant fait l’objet de transformation. Cette transformation est censée assurer au produit une longue durée de conservation, avec des normes d’hygiène et des aspects nutritionnels sont fièrement brandies par ces agro transformateurs sous la conduite du Projet de valorisation des produits de l’agriculture et de l’élevage (ProVAEC) et de ses partenaires



La région naturelle de Casamance regorge d’énormes potentialités agricoles et horticoles susceptibles de booster son dispositif économique à des horizons insoupçonnés, mais la problématique de l’enclavement routier et fluvial, exacerbée par l’absence quasi-totale d’unités de traitement, annihile les efforts jusqu’ici consentis. C’est ce qui avait fait dire à Abdoulaye Wade, alors leader de l’opposition au Sénéga, que « la Casamance où tout pousse mais où tout pourrit ». C’est en réponse à cette préoccupation majeure qu’a vu le jour la coopérative des agro transformateurs de la Casamance en partenariat avec le Projet de valorisation des produits de l’agriculture et de l’élevage en Casamance (Pro-VAEC), avec l’appui de la coopération autrichienne de développement EWA sur financement de l’union européenne. Cette semaine, ces agro transformateurs ont organisé une journée de dégustation à l’attention du public sédhiois. Elimane Dramé est le président de cette coopérative.

Madame Awa Camara Niass formatrice en transformation des produits locaux, déclare que « les modules dispensés ont trait à la technique de conservation des fruits tels que les mangues, l’anacarde, le lait etc. Ce sont des activités très peu exigeantes car le produit est sur place, mieux, elles génèrent rapidement des revenus. Je demeure convaincue qu’avec le ProVaec, le combat contre la pauvreté est déjà gagné ».

Satisfait de la mobilisation, El Hadji Mamadou Lamine Diawara, le chef du projet Pro-VAEC, inscrit sa vision dans la pérennisation des résultats engrangés. Au début, dit-il, « Des équipes techniques venaient de Ziguinchor avec les programmes pour assurer l’accompagnement mais maintenant, nous en faisons une co-gestion. Et il en sera ainsi jusqu’en fin décembre, date de l’’échéance du projet. Naturellement le projet a acquis des moyens à savoir la logistique, le mobilier, le capital, le savoir-faire et autres avantages qui seront légués à la coopérative pour lui assurer une pérennité», lance fièrement Diawara.

De la main d’œuvre locale à une labellisation mondiale

Pour ce qui est de la valorisation et de la promotion de ces filières locales, le parrain de la manifestation Abdoulaye Diop, directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), recommande que « les agro transformateurs croient à leur réussite. Il est salutaire de voir ces produits locaux valorisés. C’est une activité qui crée de la valeur ajoutée car entre le produit brut et son processus de transformation, cela donne du travail à beaucoup de gens. C’est pourquoi j’encourage à transformer avant de vendre. Il faut être très compétitif et assurer une bonne labellisation par la main mise des coûts de production. Il est de notre devoir d’accompagner ces initiateurs pour doper l’économie rurale. C’est la volonté du Chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade et de son premier ministre dans leur vision du développement à la base ».
Les visiteurs qui ont dégusté ces produits, ont très bien apprécié « la qualité et l’hygiène consacrées à leurs transformation ». Les promoteurs et de simples visiteurs ont effectué le déplacement de Ziguinchor à Sédhiou, une façon d’attester l’importance accordée à cette activité qui nourrit bien son homme, fait-on remarquer.

Moussa DRAME
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1059 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance