Recherche

Bandjikaki bénéficie d'une subvention de 3,3 millions de francs CFA de l'ANRAC



Bandjikakai, 13 jan (APS) - L’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (ANRAC) a remis dimanche une subvention de 3,3 millions de francs CFA aux populations de Bandjikaki, dans la région de Ziguinchor (Sud), en vue de la réhabilitation d’une unité-pilote d’extraction d'huile de palme, a constaté le correspondant de l’APS.

L’unité-pilote d’extraction d’huile de palme de Bandjikaki a été créée en 1984 par les villageois, avec leurs propres ressources. Elle avait coûté 10,5 millions de francs CFA, selon Kéba Sambou, un habitant du village.

L'unité avait une capacité de production de huit mille litres par an au début, selon M. Sambou. Ce dernier explique que les recettes, de huit millions de francs CFA par an au début, sont passées à quatre millions, puis à deux millions par an, au fil des années.

La subvention de l’ANRAC permettra de moderniser et d’équiper l’unité-pilote d’extraction de l’huile de palme, a-t-il assuré.

Kéba Sambou, trésorier général de l’unité-pilote, a souligné que les recettes générées ont servi à construire des infrastructures dans le village et à aider des familles démunies.

Le chef de village, Maleyni Diémé, a plaidé pour la pérennisation de l'unité-pilote d’extraction d'huile de palme, soulignant qu'elle contribue à l'amélioration des conditions de vie des villageois.

Il souhaite que Bandjikaki soit doté d'un tracteur, qui doit servir à faciliter l'acheminement des produits arboricoles sur les marchés. Un tracteur a aussi l'avantage d'augmenter la superficie de la palmeraie du village, selon M. Diémé.

Le directeur général de l’ANRAC, Moustapha Lô Diatta, souhaite pour sa part que la subvention ''permette de jeter les bases d’une pérennisation de l’unité de production et surtout d’asseoir sa bonne gestion''.

Il a salué ''la pertinence'' des initiatives de la Convention pour le développement intégré de Bandjikaki (CDIB), dans la prise en charge des besoins du village.

''L’ANRAC est disposée à capitaliser les expériences de cette organisation villageoise, à vulgariser à grande échelle et pérenniser ses bonnes pratiques dans toute la Casamance'', a dit son directeur.

Le sous-préfet de Kataba 1, Aliou Aidara, a salué ''le dynamisme'' des populations de Bandjikaki, soulignant qu'elles organisent chaque année une réunion lors de laquelle elles définissent les orientations du village. Il a cependant déploré, pour ce village, son désenclavement, l'absence d'électricité, etc.


ASB/ESF

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 172 fois
Anrac


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance