Recherche

Bala reçoit des vivres de soudure d’Actionaid



Bala (Tambacounda), 4 avr (APS) - Quelque 105 familles de la communauté rurale de Bala ont reçu, mercredi à Bala, de la part de l’ONG Actionaid (Tambacounda, est), des vivres de soudure constitués de riz, de mil souna, d’huile et de sucre, a constaté l’APS.

‘’Ce don cible, dans une première étape, des villages de la communauté rurale de Bala’’, a indiqué le sous-préfet de l’arrondissement, Ibrahima Ndiaye, selon qui, ‘’ce geste est venu au moment réellement où les populations en ont besoin’’.

Le don composé de 210 bouteilles de 5 litres, 2,650 tonnes de riz et 105 grosses de sucre de 5 kilos, soit 525 kilogrammes.

Ce don fait partie des denrées destinées aux personnes en manque de vivres, dans les zones d’intervention d’Actionaid dans les régions de Tambacounda, Kédougou et Fatick.

Quelque 1.709 familles des localités de Bala, Koussanar, Gouloumbou, Bady et Kédougou recevront au total 2.658 bouteilles de 5 litres d’huile, 33,250 tonnes de riz, 1.329 grosses de sucre et 33,250 tonnes de mil souna. La distribution se fera à raison de 25 kilos de riz et de mil, 10 litres d’huile et 5 kilos de sucre par famille.

‘’Comme vous le savez, l’hivernage dernier n’a pas répondu aux attentes des paysans, en ce sens que les récoltes n’ont pas été bonnes, et c’est une situation de soudure qui s’installe’’, a-t-il relevé.

‘’Sachant et sentant les choses venir, Actionaid a pris les choses en main, en venant en aide aux populations déshéritées’’, a dit M. Ndiaye, ajoutant que pour ce faire, un recensement a été fait grâce aux facilitateurs qui ont administré des fiches d’enquêtes aux populations, afin d’identifier les ayants-droit’’.

Relevant que ‘’la demande dépasse largement l’offre’’, le sous-préfet de Bala a salué, à sa juste valeur, ce geste qui contribue à la lutte contre la pauvreté, en améliorant les conditions de vie et d’existence des populations. Il a fait part de son souhait de voir d’autres partenaires emboîter le pas à cette ONG.

‘’Il y avait des indices depuis la fin de l’hivernage 2011, où tout le monde s’est rendu compte qu’il y a une faible pluviométrie’’, a pour sa part, indiqué Mariétou Dia, coordinatrice des droits des femmes de cette ONG, par ailleurs, point focal de la sécurité alimentaire.

Pour elle, ‘’cette faible pluviométrie qui a pour conséquence, une baisse des rendements, notamment de la production céréalière, exacerbée aussi par la hausse des prix des denrées de première nécessité, (…) a fait que les populations se sont retrouvées dans une situation d’inconfort alimentaire’’.

‘’La campagne agricole 2011-2012 au Sénégal a été marquée par un arrêt précoce de la pluviométrie, combiné par une mise en place tardive des intrants agricoles’’, a analysé Mamadou Ciss, coordonnateur du bureau de l’ONG à Tambacounda.

Cette situation a provoqué une ‘’baisse substantielle de la production céréalière’’, dans les différentes zones d’intervention d’Actionaid dans les régions de Fatick, Tambacounda et Kédougou. Ainsi, une bonne partie des populations de ces zones, ainsi que leur bétail ont été sévèrement affectés.

L’ONG Actionaid, dont l’objectif est de lutter contre la pauvreté dans le monde, a décidé de venir en aide aux ménages sévèrement touchés par cette pénurie de vivres.

BC/ADI/AD



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 540 fois
ActionAid


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance