Recherche

BONNE GOUVERNANCE : Un projet de plus de 102 millions au profit de Ziguinchor



Le projet d’appui au renforcement des capacités des acteurs non étatiques (Ane) de la région de Ziguinchor a été lancé. Pour un coût de 102.427.810 francs Cfa (dont 92.185.029 F supportés par l’Union européenne) et pour une durée d’un an, la finalité dudit projet est de participer à l’instauration d’une bonne gouvernance locale aux plans social, économique et politique.

Ce projet a fait, à Ziguinchor, l’objet d’un atelier de lancement et de partage. Une réunion qui a réuni autour de la même table autorités administratives, civiles et militaires, élus locaux, ainsi que des intervenants (acteurs non étatiques, organismes du Système des Nations Unies, projets/programmes de la coopération bilatérale et multilatérale) qui ont été informés sur ses buts et objectifs, la stratégie envisagée, les activités retenues et les synergies à développer. La proposition de ce projet émane d’un réseau d’acteurs partenaires, composé de 14 associations de la région de Ziguinchor. La tête de file de ce réseau est l’Ong Apran/Sdp (Association pour la promotion rurale de l’arrondissement de Nyassia/ Solidarité, développement, paix), dont le partenaire d’appui conseil est l’Ong Catholic Relief Services (Crs). Ces familles d’acteurs entendent mettre l’expérience et l’expertise de leurs membres au service de la bonne gouvernance.

Ce sera à travers la formation, la communication pour un changement de comportements, l’accompagnement à la structuration et au fonctionnement de la plate-forme régionale. Elles s’emploieront aussi à appuyer la mise en place d’outils d’analyse et de gestion, à soutenir les campagnes de plaidoyer. Elles appuieront également la formulation d’un programme de pérennisation de la plate-forme, basé sur le concept de « Do No Harm » (Ne pas Nuire). Au-delà des actions techniques de renforcement des capacités, le projet va contribuer à consolider les dynamiques engagées par les familles de « Ane » et leurs réseaux dans la région.

Une équipe technique de coordination sera chargée du suivi et de la supervision des activités prévues en vue de l’application des principes de bonne gouvernance, au sein des Acteurs non étatiques (Ane), pour l’émergence d’une société civile forte. Elle veillera également à la mise en œuvre correcte du projet, et au respect des engagements. Le gouverneur adjoint chargé du Développement, qui ouvrait les travaux de cet atelier de lancement, a insisté sur la mise en place d’un mécanisme de pilotage adapté de ce projet. Il a aussi mis l’accent sur un choix judicieux des cibles dudit programme.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1158 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance