Recherche

BONNE GOUVERNANCE - Les populations invitées à être au centre : Les populations doivent être au cœur du processus de la bonne gouvernance.



C’est le constat fait lors d’un atelier qui réunit à Thiès 15 formateurs issus des communes de Bambey, Diourbel, Bignona, Sédhiou et Ziguinchor pour améliorer leur savoir-faire par l’acquisition d’outils et de techniques à même de booster le développement durable de leurs localités.

Ce projet du gouvernement du Sénégal, financé par l’Union européenne à hauteur de 120 millions pour 18 mois, est conduit par Enda/Ecopop.

Pendant douze jours, ces formateurs vont se familiariser avec les différents outils qui devraient, au sortir de leur conclave, pouvoir aider les populations à prendre davantage conscience de leurs droits humains et aussi de leur devoir de citoyens au point de rester au cœur de la confection d’un budget participatif. « A partir de ce moment, nous allons tendre vers une inversion progressive de la tendance actuelle qui veut que le budget d’investissement se réserve la portion congrue du budget global local », indique - Bachir Kanouté d’Enda. Selon lui, seules des ressources humaines compétentes et disponibles au plan local peuvent impulser la mobilisation des ressources financières à la base. « Une mamelle qui devrait être la source principale des ressources budgétaires au niveau local », ajoute-t-il. Une démarche qui sous-tend une gestion plus transparente conduisant inéluctablement à un large partage du pouvoir local. D’ailleurs, c’est dans ce sens qu’un protocole lie, déjà, toutes les collectivités locales ciblées au projet.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 685 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance