Recherche

BONNE GOUVERNANCE Le Sénégal a besoin de 45 milliards



Hier, lors de la présentation du livre «L’Afrique et les défis de la gouvernance », préfacé par Me Wade, il a été noté que le Sénégal a besoin d’un financement de 45 milliards F Cfa pour sa deuxième phase du Programme national de bonne gouvernance (Pnbg).

La bonne gouvernance constitue un point central pour les pays africains qui veulent atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). C’est fort de cette exigence que l’Etat du Sénégal a mis en place un Programme national de bonne gouvernance (Pnbg). Celui-ci a démarré en 2003 avec l’aide du Programme des nations unies pour le développement (Pnud) et de l’Union européenne, et a pris fin en 2006. Une seconde phase a été lancée en 2007 et devrait s’achever en 2011. Pour cette phase, le coût global du financement serait de 100 millions de dollars Us (environ 45 milliards de FCFA), selon les informations contenues dans le livre «L’Afrique et les défis de la gouvernance», présenté hier au public. Cet argent va servir améliorer la qualité du service public, la gouvernance économique, la gouvernance locale, la gouvernance judiciaire, sans omettre la qualité du travail parlementaire et le développement des Ntic. Le livre a été préfacé par Me Abdoulaye Wade, et coordonné par le Pnud. L’ouvrage présente un diagnostic global de la situation de l’Afrique en matière de gouvernance. Il valorise aussi les avancées significatives observées depuis une dizaine d’années et défend une approche intégrée et multisectorielle capable faire progresser et consolider les démarches pour la bonne gouvernance et d’atteindre des objectifs de développement à long terme. Le livre, de plus de 850 pages, analyse les défis de la gouvernance démocratique, les enseignements tirés des processus électoraux, les contributions attendues de la réforme des administrations et de la justice, les initiatives en matière de lutte contre la corruption, la question de la prévention des crises, et bien d’autres aspects.

L’œuvre a été coordonnée par Luc Jooël Gregoire, économiste principal du Pnud, Abdoulaye Racine Kane, délégué à la réforme de l’Etat et à l’assistance technique, coordonnateur du Pnbg du Sénégal, et Albéric Kacou, coordonnateur des agences du système des Nations Unies au Nigéria et représentants résident du Pnud.

L'Observateur

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1421 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance