Recherche

Appui budgétaire : l’ambassadeur néerlandais rappelle la clause de bonne gouvernance

(APS) - L’appui budgétaire sera utilisé, d’ici 2011, pour 75% de la totalité de l’aide des Pays-Bas au Sénégal, d’un montant de 90 milliards de francs CFA, ‘’si les conditions essentielles de bonne gouvernance sont remplies’’, a annoncé jeudi son ambassadeur à Dakar.



Johannes Gunivortus Jansing intervenait lors d’une cérémonie de signature, avec le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, d’un accord de financement pour le décaissement d’un appui budgétaire général pour l’année fiscale 2008 d’environ 6,5 milliards de FCFA.

Ce don vise à soutenir l’atteinte des objectifs en matière de croissance économique et de réduction de la pauvreté. M. Jansing a souligné que ce financement ‘’représente une partie importante de l’enveloppe totale de l’aide des Pays-Bas au Sénégal pour l’année 2008 qui se chiffre à 19 milliards de FCFA’’.

En 2008, a-t-il noté, ‘’les finances publiques sénégalaises ont connu une détérioration, suite non seulement à des chocs exogènes liés à la conjoncture mondiale, mais aussi à des problèmes de gouvernance financière et de gestion qui se sont relevés dans la deuxième moitié de l’année’’.

Selon lui, ces problèmes ont affaibli la base de confiance qui est essentielle dans tout programme d’appui budgétaire.

Cependant, a-t-il prévenu, ‘’le programme de mesures correctives, convenu par le gouvernement du Sénégal et la deuxième mission de revue du FMI dans le cadre de l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE) de novembre, devrait permettre de rétablir cette confiance’’.

‘’L’aide budgétaire néerlandaise contribuera ainsi au plan de financement du budget 2008 qui vise à rétablir la stabilité macroéconomique’’, a rappelé l’ambassadeur indiquant que son gouvernement ‘’ne décidera de la signature d’un protocole d’accord sur un programme d’appui budgétaire multi annuel qu’après la troisième mission de revue ISPE en 2009’’.

‘’Aujourd’hui, le gouvernement du Sénégal, dans le cadre de la mise en œuvre de l’ISPE, a signé avec le FMI un plan d’actions pour renforcer la transparence, la fiabilité et l’efficacité de la gestion des finances publiques. Ce qui répond à vos soucis concernant la transparence’’, a répondu le ministre Abdoulaye Diop.

Selon lui, le Sénégal ‘’a rempli l’ensemble des préalables initiaux au démarrage d’un programme d’appui budgétaire général, défini par le Royaume des Pays-Bas’’.

Ces 6,5 milliards permettront, a-t-il dit, au gouvernement sénégalais de disposer des moyens de réaliser les objectifs déclinés dans le Document de stratégie de réduction de la pauvreté II et l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, notamment l’assainissement.

‘’L’importance des aides budgétaires est sans doute l’amélioration du processus de décaissement de l’aide extérieure. Ainsi, le pays bénéficiaire qui est le Sénégal utilise ces ressources conformément à ses propres procédures nationales’’, a-t-il poursuivi.

Pour convaincre son interlocuteur, M. Diop a souligné la poursuite des réformes budgétaires et financières, l’application effective et intégrale du nouveau Code des marchés publics, ainsi que l’entrée en fonction de la Direction centrale des marchés publics (DCMP) et l’Autorité des marchés publics (ARMP).

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 901 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance