Recherche

Agriculture : Hamath Sall exhorte les producteurs à la régularité dans la production



Le ministre de l’Agriculture Hamath Sall a exhorté les producteurs gestionnaires du plan de retour vers l’agriculture (Reva) à la rigueur et à la régularité dans la production pour un meilleur approvisionnement du marché. M. Sall était en visite de terrain hier, mardi, dans la région de Thiès, pour, dit-il, constater l’évolution de cet ‘important’ programme, s’entretenir avec les bénéficiaires qui s’y activent et ‘toucher du doigt’ les différents problèmes qui ne manquent pas de se poser. ‘Le programme Reva est important pour nous parce qu’il a été imaginé par le chef de l’Etat en réponse à une situation douloureuse et aujourd’hui c’est une réalité’, a indiqué le ministre accompagné d’une délégation d’experts en la matière.

Djilakh, ce pôle d’émergence intégré situé dans la communauté rurale de Sindia, à 17 km de Nguékhokh, dans le département de Mbour, a été la première ferme villageoise inaugurée par Abdoulaye Wade. ‘Depuis cette inauguration, sur douze mois, les producteurs n’ont pas arrêté de travailler’, a dit Hamath Sall pour qui ‘l’agriculture, comme instrument de création d’emplois et de richesses, est devenue une réalité’. Il a expliqué que ce processus est accompagné par un programme de formation professionnelle sur les techniques culturales, le management des organisations, la négociation, afin de maximiser le profit par l’augmentation des rendements et l’amélioration de la qualité. ‘L’utilisation de la technique d’irrigation de pointe du goutte-à-goutte a permis aux producteurs de travailler toute l’année et de négocier, par l’entremise de l’Agence Reva, des contrats commerciaux avec des opérateurs avant de s’engager dans une production’. C’est dire, selon lui, que toutes les productions sont vendues avant la récolte et qu’aujourd’hui, ils ont bouclé leur troisième campagne.

D’une superficie de 50 hectares, la première campagne a enregistré 450 tonnes, toutes spéculations confondues (melons, pastèques et courges) avec un revenu de 25 millions de francs Cfa. La deuxième a été la culture hivernale du sorgho, maïs et choux qui leur a permis d’obtenir un stock alimentaire. La troisième campagne de contre-saison froide concerne le maïs doux et le butternut avec une société française qui a déjà acheté la production, a expliqué le ministre de l’Agriculture. Après l’étape de Djilakh, Hamath Sall a effectué un tour à Kirène, Ndèye Ngomène et Darou Ndoye dans la même région.

Par ailleurs, sur les diverses contraintes relevées par les producteurs trouvés dans les champs, la principale difficulté est liée l’acquisition de tracteurs pour mener un travail de sol adéquat. Mar Sène, président de l’Union des producteurs de Kirène, a demandé au ministre de les doter d’un tracteur pour leur permettre d’augmenter leur productivité. En réponse aux doléances, Hamath Sall a promis d’y remédier. ‘Toutes ces fermes seront dotées bientôt de matériels comme l’ont souhaité les bénéficiaires, car cela contribuera beaucoup à l’augmentation de leur rendement’, a-t-il expliqué.

(Aps)

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 836 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance