Recherche

"Africa United", l'aboutissement d'un rêve de 3 enfants rwandais



Dakar, 31 jan (APS) - Le film ‘’Africa United’’, réalisé par la Britannique Debs Gardner-Paterson, raconte l’histoire de trois enfants rwandais voulant réaliser leur rêve : celui d’assister à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football 2010, à Johannesburg (Afrique du Sud), but qu’ils réussiront après un parcours périlleux.

Ce film, projeté jeudi à la Fondation Konrad Adenauer (FKA), met en scène Dudu, le manageur du groupe, Béatrice, sa petite sœur et Fabrice, son ami. Ils seront rejoints tour à tour par Forman George, le jeune soldat, et Céleste, la serveuse.

Le chemin qui devait mener les trois gamins semblait facile au début jusqu’à ce qu’ils montent dans le mauvais bus qui les amènent au Congo, alors qu’ils devaient aller à Kigali (Rwanda), où Fabrice devait passer des tests pour faire partie du ‘’dream team’’ devant procéder à la cérémonie d’ouverture du mondial.

Se retrouvant sans papiers ni argent, ils finissent dans un camp d’enfants réfugiés. C’est là-bas qu’ils rencontrent Forman George qui, avec une incroyable habileté, les aida à s’échapper et, ensemble, ils repartent à la poursuite de leur rêve.

Poursuivant leur chemin, ils rencontrent Cécilia, la serveuse, qui rejoint le groupe d’enfants et ensemble ils traversèrent une série d’aventures passionnantes.

Au cours de ce périple de 5000 km à travers sept pays, le film fait découvrir une Afrique méconnue. L’espoir, les rires et la joie naîtront de cet incroyable voyage fait ensemble… Rien n’entamera leur détermination, et forts d’un optimisme à toute épreuve, ils braveront tous les dangers pour vivre enfin leur rêve.

‘’La générosité de Dudu, les scènes de violences sont une réalité africaine même si c’est triste’’, explique la Directrice du livre, Marième Ndoye Mbengue, indiquant que la leçon qui doit être tirée de ce film est que ‘’rien est impossible’’.

Pour El Hadji Mbengue, professeur d’anglais, dans ce long métrage, chacun des acteurs veut poursuivre son rêve. ‘’Les personnages veulent aller au-delà de leur être’’, dit-il.

Selon lui, Dudu, Fabrice et Béatrice ont permis à Forman George de retrouver l’innocence de son enfance. ’’Ils lui ont permis de redevenir enfant’’, a ajouté M. Mbengue.

Ce film, d’après des étudiants qui ont pris part à la projection, est une ‘’fable et chaque personnage représente les maux de l’Afrique, à savoir le Sida, la pauvreté, la guerre, le génocide, le mariage précoce, la porosité des frontières entre autres’’.

SK/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 190 fois
Société


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance