Recherche

AUTOROUTE A PEAGE DAKAR-DIAMNIADIO Réception le 1er août 2013



Après l’ouverture du premier tronçon de l’autoroute à péage Patte d’Oie-Pikine, son prolongement jusqu’à Diamniadio s’effectuera le 1er Août 2013. Révélation faite hier jeudi 21 février par Diène Farba Sarr, directeur général de l’Apix à l’occasion d’une visite de presse.

L’Etat d’avancement des travaux de construction de l’autoroute à péage Dakar Diamniadio est aujourd’hui estimé à 85%, selon Diène Farba Sarr, directeur général de l’Apix(Agence nationale des grands travaux de l’Etat), lors d’une visite de presse sur le site du deuxième tronçon, hier jeudi. Si l’ouverture du premier tronçon Malick Sy-Patte d’Oie et Patte d’Oie- Pikine, distant respectivement de 7 km sur 2x3 voies, le second tronçon de 4,5 km sur 2x3 voies sera une grande bouffée d’oxygène, selon les responsables de l’Apix.

Quant- a l’axe Pikine-Diamniadio qui est long de 20,5 km à 2x3 voies entre Pikine et Thiaroye 2x2 voies avec possibilité d’extension, il sera raccordé à la RN1 à Diamniadio par un barreau de liaison de 3 km divisé en deux tronçons. Le premier Diamniadio-Keur Massar est terminé depuis décembre dernier. Celui de Keur Massar-Pikine devant assurer la jonction avec celui de Malick Sy-Pikine va consacrer l’achèvement de l’autoroute pour une mise en service complète au 1er Août 2013.
A en croire Dominique Ndong, coordinateur des grands travaux, «le gain en temps, en santé et économie est nettement constatable pour les usagers». Et d’expliquer «Rien que pour évacuer un malade en urgence vers un centre hospitalier, on sent la différence».

PERTINANCE D’UN TEL PROJET

Pour sa part, Didier Payerne, Directeur Opérationnel de SENAC SA (Société Eiffage de la Nouvelle Autoroute Concédée), justifie le partenariat public privé dans le cadre duquel il est chargé du maintien, de la gestion et de l’entretien de ce grand projet. Avant d’ajouter «Nous sommes ici jusqu’en 2039, date à laquelle l’ouvrage sera une propriété de l’Etat du Sénégal».

Emplois créés

Selon Didier Pawlaczyk, responsable de la technologie, «Cette infrastructure répond à toutes les normes des nouvelles autoroutes à péage que l’on trouve dans les pays développés. Car il est possible sur toute l’autoroute allant de Dakar à Diamniadio, de déceler toutes anomalies et de réagir à la minute près».

Très heureux et fier de ce « grand » projet, le directeur général rassure en ces mots «L’Etat du Sénégal respectera ses engagements».Du démarrage de l’autoroute à nos jours, le projet à généré des emplois directs évalués à 1435, hors staff. Dans le détail et pour le premier tronçon, on a enregistré 539 emplois tandis que 486 agents (campagne d’affichage des listes, animateurs et relais locaux et jeunes employés dans le cadre de l’élaboration du PAR, une centaine de jeunes de la banlieue) ont été employés pour le second.

Le concessionnaire aurait l’ambition de créer plus de 1000 emplois directs dans les trois prochaines années pour conforter ainsi les impacts positifs du projet.

Jean Pierre MALOU
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 227 fois
Partenariats public-privé(PPP)


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance