Recherche

ASSEMBLÉE GENERALE DE L’ASSOCIATION DES MAIRES DU SENEGAL : Abdoulaye Baldé, nouveau président



Huit mois après les dernières élections municipales, l’association des maires du Sénégal (Ams) a tenu son assemblée générale, hier, à Dakar. Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor, par ailleurs, ministre d’Etat, ministre des Forces Armées a été élu par consensus au poste de président. La clôture s’est déroulée en présence du ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Aliou Sow.

S’adressant à ses collègues, le président par intérim El Hadji Malick Diop de Tivaouane qui a succédé à Ousmane Masseck Ndiaye, a d’entrée, expliqué que cette rencontre revêt un cachet particulier avec le changement presque généralisé au sein des équipes municipales. Pour lui, cette résultante des élections locales du 22 mars dernier est lue comme une confirmation de la maturité de notre démocratie et de l’esprit républicain de ses acteurs ajoutant que « cette nouvelle donne sera, à ne point douter, plus un leitmotiv, qu’un frein pour la consolidation des acquis de l’Ams ». Il citera les différentes avancées notamment le statut de l’élu local, l’augmentation substantielle des indemnités des maires, l’augmentation notable du fonds d’équipement des collectivités locales qui est passé de 3 milliards F.cfa à 7 milliards F.cfa, les investissements de l’Agence de développement municipal, etc.

Les différents partenaires sont aussi intervenus pour réitérer leur engagement à soutenir l’Ams par la voix du Secrétaire exécutif du programme national de développement local, Samba Guèye, le directeur de l’Agetip, Moussa Diarra.

1,1 milliard d’arriérés à l’Adm

Quant au directeur général de l’Adm, Kébir Sow, il a évoqué la lancinante question des arriérés que certaines communes continuer de trainer et dont le montant global a atteint le niveau historique de 1,1 milliard F.cfa. Il a dit que la crise économique mondiale qui sévit actuellement, avec ses conséquences désastreuses sur le pouvoir d’achat et la qualité de vie des administrés, exige que tous les efforts soient mobilisés pour la recherche des voies et moyens de son atténuation. Pour lui, le moment est tout à fait indiqué pour que la commune sénégalaise, entité administrative décentralisée, évolue de façon significative dans son rôle de vecteur de développement. Face à la rareté des ressources de financement au plan international et à l’accès de plus en plus contraignant aux programmes de développement financés par les partenaires au développement et l’Etat, a poursuivi M. Sow, la commune est condamnée à prendre le relais grâce à la mise en oeuvre de mécanismes innovants de financement tels que les partenariats public-privé, l’émission d’obligations municipales, la mise en place de pôles régionaux de développement, etc... Selon lui, l’agence de développement municipal (Adm) a déjà anticipé sur la réponse à ces grandes questions grâce à la conception et la mise en œuvre prochaine de nouveaux projets dans ces domaines. Quant au directeur de l’Agétip, Moussa Diarra, il a annoncé les prochaines assises des agences d’exécution prévues à Dakar à la mi-décembre. Les travaux d’hier ont été sanctionnés par un point de presse. Il faut signaler que Me Abdoulaye Wade, MM. André Guillabert, Mamadou Diop et Ousmane Masseck Ndiaye ont reçu le titre de présidents d’honneur.

El Hadji Abdoulaye THIAM
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2250 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance