Recherche

APPUI DU CAPAF A LA MICROFINANCE AU SENEGAL 1382 prestataires de services formés en huit ans

Ayant établi ses bases depuis 2000 au Sénégal, l’heure est pour le Programme renforcement de capacité pour l’Afrique de l’Ouest (Capaf) qui doit prendre fin cette année, de tirer le bilan. En huit années d’activité, 1382 personnes ont été formées à travers 79 sessions.



Le Programme renforcement de capacité pour l’Afrique de l’Ouest (Capaf) a organisé la rencontre annuelle de ses partenaires de formation ce mardi 20 janvier 2009 à Dakar. Initié par le Groupe consultatif d’assistance aux pauvre (Cgap) avec le concours du ministère français des Affaires étrangères (Mae) et de l’United States Agency for International Development (Usaid), le programme qui a été lancé en janvier 2000, prendra fin en 2009 après huit d’années de « fructueuses » activités. Ce programme de renforcement des capacités, avait pour mission de promouvoir une approche de marché pour la prestation de services viables de formation et d’appui technique pour le secteur de la microfinance en Afrique francophone.

La rencontre annuelle de ses partenaires de formation a été une occasion pour les responsables du programme de fêter les résultats des institutions partenaires et formateurs certifiés de CAPAF/CGAP, venus de 16 pays d’Afrique francophone mais aussi de tirer le bilan de ces huit années d’activités au Sénégal. Selon Mme Jennifer Isern, spécialiste principale en microfinance et directrice de l’équipe Afrique du Cgap, il a été décerné un Certificat de felicitation au Sénégal qui a abrité le siege depuis 2000 le siege du projet. Elle a ajouté que le Sénégal est aussi le pays dans lequel le plus de personnes ont été formées (par tout partenaire et formateur confondus) avec 79 sessions et 1382 personnes formées par ses partenaires don’t le directeur de la microfinance, M. Tafsir Mbaye.

Face aux enjeux de la microfinance, Mme Jennifer Isern dit être consciente du travail qui reste à faire. Pour aller de l’avant et construire sur l’expérience positive du programme, Mme Isern informe que le Cgap va intégrer ces activités dans son plan d’action pour la region. C’est ainsi qu’ils assurent qu’elles continueront à travailler dans les années à venir avec les responsables sénégalais pour accroître l’accès aux services financiers et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans la region.

Pour rappel, le Capaf est un programme de renforcement de capacité dont la mission est de promouvoir une approche de marché pour la prestation de services viables de formation et d’appui technique pour le secteur de la microfinance. Selon sa directrice de l’équipe Afrique, le programme est present dans 15 pays d’Afrique francophone et Haïti. Sur ces neuf année d’existence, Capaf a collaboré avec 22 partenaires institutionnels et nombreux formateurs individuals pour offrir huit cours sur la gestion des institutions de microfinance à plus de sept mille personnes. Ses responsables ont precise que le programme n’intervient pas directement dans la formation des institutions de microfinance (Imf) mais sélectionne et forme, dans chacun des 16 pays, un ou plusieurs prestataires de services locaux qui sont chargés de délivrer les formations proposées par Capaf dans leurs pays respectifs.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1802 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance