Recherche

APPUI AUX COLLECTIVITÉS LOCALES : Un conseil interministériel sur l’état civil



L’Etat va revoir sa politique d’appui aux collectivités locales. Selon le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales qui défendant hier son projet de budget 2010 face aux députés, « la tendance sera inversée ».

A partir de 2010, explique Aliou Sow, l’indice de la pauvreté sera pris en compte dans la subvention allouée aux collectivités locales, à travers le fonds de dotation et celui d’équipement. En d’autres termes les communes les plus pauvres et les moins démunies seront plus avantagées.

Ce face à face avec les députés a été une occasion pour les députés d’interpeller le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales sur le cas du maire de la Patte d’Oie qui aurait distribué de l’argent à des « indigents » pour bien préparer la fête de la Tabaski.

« J’ai envoyé une mission de vérification là-bas, mais nul n’est censé ignorer la loi. L’indigence obéit à un certain nombre de critères. Je veillerais à ce que le code des collectivités locales soit respecté », a dit, en résumé, Aliou Sow.

Le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales a aussi insisté sur la formation des élus. C’est un autre monde, a-t-il dit, soulignant qu’il faut une maîtrise parfaite de l’outil de travail.

Aliou Sow est convaincu qu’il faut « placer les bénéficiaires au cœur de l’action ». Aussi, il a promis de « veiller scrupuleusement » à la formation des élus, en privilégiant notamment les nouvelles collectivités locales.

Suite aux nombreuses interrogations des députés, le ministre Aliou Sow a annoncé la tenue prochaine d’un conseil interministériel sur la modernisation de l’état civil. En milieu rural, on s’oriente vers la requalification des centres d’état civil secondaires des Communautés rurales en centres principaux.

Répondant à une question du député-maire des Parcelles assainies sur les rapports entre la mairie de Ville et celles des communes d’arrondissement, le ministre a souligné qu’une évaluation sera faite. C’est à la suite de ce bilan qu’ils vont soit reconsidérer les rapports, soit faire une étude au cas par cas. « Il faut oser réformer. Après tant d’années d’expérience, il faut oser faire une pause et un bilan », a-t-il soutenu.

A la suite des débats, les députés ont voté le projet de budget du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales. Pour la gestion 2010, il est arrêté à la somme de 51.692.167.400 Fcfa contre 49.370.042.840 Fcfa pour la gestion en cours, soit une hausse de 2.322.124.560 Fcfa en valeur absolue et 4,70% en valeur relative.

A. DIOUF
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1271 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance